Forges

Désignation

Dénomination

Forge

Destinations successives et actuelle

Tissage ; usine hydro-électrique ; usine de boutons

Titre courant

Forges

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire 36 Mauvières

Aire d'étude

Parc Naturel Régional de la Brenne

Canton

Bélâbre

Lieu-dit

Charneuil

Référence cadastrale

1833 D 225, 227 à 233, 235, 239, 240, 251, 2003 ZE 196 à 201, 207, 208, 216, 684, 685

Milieu d'implantation

En écart

Parties non étud

Maison, four, usine, logement, remise

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 18e siècle, 2e moitié 18e siècle, limite 18e siècle 19e siècle (?), 19e siècle

Justification de la datation

Daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

A cet emplacement était à l'origine des forges fondées par Pierre de Pocquières dans la première moitié du 16e siècle qui restent aux mains des seigneurs de Bélâbre. Un inventaire des forges, le 24 germinal an V donne ce détail : deux affineries, un haut-fourneau, un gros marteau, un martinet, un bocard, une boutique de maréchal, deux halles à charbons et logements pour le régisseur et les ouvriers. En 1851, les forges s'arrêtent et le marquis Lecoigneux installe un tissage qui s'arrêtera en 1877. A partir de 1920, une usine hydroélectrique est installée. Enfin, une fabrique de boutons puis une fabrique de selles de vélo (pour usines Delecta du Blanc) fonctionnent jusque dans les années 1950 environ. L'alimentation en électricité se fait par une turbine sur l'Anglin.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

Enduit

Matériau de la couverture

Tuile mécanique, tuile plate

Vaisseau et étage

En rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble

Type de la couverture

Croupe, toit à deux pans, pignon couvert

Commentaire description

Ensemble industriel regroupant un bâtiment d'usine, une maison de maître, deux maisons de régisseurs ou contremaîtres et des logements ouvriers. Le bâtiment d'usine possède un étage et avec des ouvertures en plein-cintre. Une entrée de four est encore visible, ainsi que les turbines pour la production d'électricité. Deux maisons, avec les mêmes ouvertures en plein-cintre, se trouvent dans la cour de la maison de maître. A côté se trouve également une remise au toit à croupes. Enfin, face à l'ensemble usine et maisons, se trouve le bâtiment des logements ouvriers.

Statut juridique

Statut de la propriété

Propriété d'une personne privée

Références documentaires

Date d'enquête

2004

Crédits

© Région Centre, Inventaire général, © PNR Brenne

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Rodon Estelle

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (architecture rurale de la Brenne)

Dossier

Dossier avec sous-dossier

Dossier adresse

Conseil régional du Centre - Service chargé de l'inventaire 6, rue de la Manufacture 45000 Orléans - 02.38.78.85.21