Ardoisière des Lacs (Cornillé)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ardoisière

Appelation d'usage

Ardoisière des Lacs

Titre courant

Ardoisière des Lacs (Cornillé)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Ille-et-Vilaine (35) ; Cornillé

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ille-et-Vilaine

Canton

Vitré Ouest

Lieu-dit

Lacs (les)

Références cadastrales

1982D1 316, 317, 320, 324, 355, 583, 588, 593, 596, 634, 636, 638, 663

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Excavation, logement patronal

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 19e siècle

Description historique

Ardoisière exploitée par M. Hue Beaulieu en 1852. Du 1er juillet 1865 au 1er juillet 1866, la valeur des produits fabriqués représente 28 800 f, soit l'équivalent de 1 800 milliers d'ardoises fabriquées. En 1866, suite à deux éboulements considérables, l'ardoisière est abandonnée. A partir des années 1940, la carrière est de nouveau exploitée. La nouvelle entreprise Hériau tente de valoriser les déchets de taille en fabricant, par concassage et broyage, des paillettes utilisables dans la fabrication de fausses ardoises (shingles) essentiellement exportées vers les Pays Bas et l'Allemagne. L'ardoisière cesse son activité vers 1980-1985.En 1854, M. Hue Beaulieu est autorisé à faire usage d'une chaudière à vapeur à deux bouilleurs, de forme cylindrique, issue des ateliers du constructeur Galle, à Nantes (44), et d'une machine à vapeur qui développe une puissance de 12 ch pour servir à l'exhaure et à l'extraction de la pierre d'ardoise.En 1866, l'ardoisière des Lacs emploie cinquante ouvriers.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, essentage d'ardoise, moellon, pan de bois

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit conique, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

, escalier droit, en maçonnerie

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, , produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Site dont il ne subsiste que l'excavation située non loin du logis patronal. Celui-ci présente un caractère monumental. Il se compose de plusieurs corps de bâtiment en schiste et en pierres d'ardoise. Il comprend, au centre, un corps de passage, percé d'un arc en anse de panier surmonté d'une construction en pan de bois. De part et d'autre, se situent les corps de bâtiment principaux à un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. Au nord, le corps de bâtiment, couvert d'un toit à croupes en ardoises, est flanqué, sur sa façade postérieure, d'un petit bâtiment circulaire demi-hors-oeuvre à toit conique. Au sud, un portique, percé d'arcades en plein cintre et couvert d'une étroite terrasse, dessert le rez-de-chaussée surélevé accessible, à l'extérieur, par un escalier droit. L'étage de comble, qui présente des lucarnes rampantes, est surmonté d'un toit à longs pans en ardoises. Un essentage d'ardoises couvre la partie haute du pignon postérieur.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel (patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

Ardoisière des Lacs (Cornillé)
Ardoisière des Lacs (Cornillé)
(c) Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image