Usine de chaussures Rollin et Morel, puis Morel, Morel et Gâté, puis Harrys Mode Confort, actuellement maison de retraite, 3 rue des Récollets (Fougères)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de chaussures

Appelation d'usage

Usine de chaussures Rollin et Morel, puis Morel, Morel et Gâté, puis Harrys Mode Confort, actuellement maison de retraite

Destination actuelle de l'édifice

Maison de retraite

Titre courant

Usine de chaussures Rollin et Morel, puis Morel, Morel et Gâté, puis Harrys Mode Confort, actuellement maison de retraite, 3 rue des Récollets (Fougères)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Ille-et-Vilaine (35) ; Fougères ; 3 rue des Récollets

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ille-et-Vilaine

Adresse de l'édifice

Récollets (rue des) 3

Références cadastrales

1986AI 38, 45

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, bureau, salle des machines

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1890, 1900, 1927

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques, daté par travaux historiques, daté par travaux historiques

Description historique

Usine de chaussures fondée en 1886 par MM. Rollin et Morel. Dès le début, l'usine se spécialise dans la fabrication de chaussures de luxe pour femmes, fillettes et enfants. Les ventes, sans cesse croissantes, nécessitent dès 1890 un agrandissement du premier atelier de 32 m2 suivi d'un second en 1900, le tout donnant naissance à un bâtiment d'une surface de 1300 m2. Depuis 1909, A. Morel dirige seul l'entreprise avant de laisser la direction à son fils M. Morel. Sous son impulsion et avec l'aide de R. Gâté, l'usine maintient la production à son niveau d'avant-guerre avec mille deux cent paires de chaussures par jour. Depuis sa fondation, l'entreprise accumule les médailles et les prix aux expositions nationales et internationales. La réputation toujours croissante de ses marques Au Coq et Au Coq Gaulois est la récompense d'efforts toujours à l'affût du progrès. En 1927, construction d'une nouvelle usine par l'architecte vitréen L. Gauvin, décorée de mosaïques par Odorico sur les plans dressés par Ernest Prevos. En 1942, essai de mise en place d'une organisation scientifique du travail qui va s'avérer inadaptée d'où une restructuration de l'équipement. En 1957, l'entreprise Morel et Gâté fait appel à Bull-Général-Electric et IBM afin de se doter d'un matériel performant pour le service de comptabilité-gestion-mécanographie. A partir des années 1960, elle est malgré tout en perte de vitesse. En dépit d'un essai de diversification avec la fabrication de chaussures de sport, la liquidation est prononcée en février 1976. La même année, la société Harrys Mode Confort lui succède, avant faillite en 1985 et la réhabilitation des bâtiments en maison de retraite.En 1898, acquisition d'une machine à vapeur. En 1910, mise en place d'une nouvelle machine à vapeur, ainsi que d'un groupe électrogène. En 1950, installation d'une chaîne Varion de quarante-six places, ainsi que de deux convoyeurs couplés à des bancs de piqûre Pfaff qui permettent la circulation automatique des pièces d'un poste à l'autre.En 1889, l'usine de chaussures emploie cent cinquante salariés, cinq cent trente en 1936 et quatre cent quatre vingt neuf en 1940. En 1980, Harrys Mode Confort occupe cent soixante quatre ouvriers.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton, enduit, béton armé

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Terrasse, shed, croupe brisée

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, énergie électrique, , produite sur place, , produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Etablissement composé d'un grand corps de bâtiment principal, l'atelier de fabrication et les bureaux, à un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble, puis d'un second corps de bâtiment, qui abrite le générateur, à un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé. L'atelier de fabrication, construit en béton armé enduit, couvert de sheds et d'une croupe brisée en ardoises, est flanqué d'une tour d'angle dans-oeuvre, qui domine l'ensemble du bâtiment et qui est couverte d'un toit en terrasse. La composition architecturale présente des rythmes verticaux : travées, décrochements, décors de pilastres cannelés, et horizontaux : bandeaux, corniches, tympans et frontons, mais aussi de nombreux décors en mosaïque (abstraits tels que des frises, et porteurs de sens tels que les coqs en référence à la marque déposée). Le bâtiment du générateur, moins ostentatoire, présente toutefois, comparé à sa fonction, un aspect assez monumental avec une façade soulignée par une travée centrale plus élevée, surplombant ainsi le reste du bâtiment ; il est couvert d'un toit en terrasse.

Technique du décor des immeubles par nature

Mosaïque

Indexation iconographique normalisée

Ornement géométrique ; coq ; ornement animal

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, restauré

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Atelier de fabrication

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel (patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

Usine de chaussures Rollin et Morel, puis Morel, Morel et Gâté, puis Harrys Mode Confort, actuellement maison de retraite, 3 rue des Récollets (Fougères)
Usine de chaussures Rollin et Morel, puis Morel, Morel et Gâté, puis Harrys Mode Confort, actuellement maison de retraite, 3 rue des Récollets (Fougères)
(c) Conseil général d'Ille-et-Vilaine
Voir la notice image