Église paroissiale Saint-Adrien

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Adrien

Titre courant

Église paroissiale Saint-Adrien

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon ; Hérault (34) ; Adissan

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Aude Hérault

Canton

Montagnac

Références cadastrales

1832 A2 464, 1970 A3 614

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 13e siècle 14e siècle, milieu 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église paroissiale Saint-Adrien d'Adissan est mentionnée pour la première fois en 1175. L'église était un prieuré rattaché à l'oeuvre de l'église cathédrale de Montpellier. Les sources concernant l'église sont pratiquement inexistantes. La visite de l'évêque Clément de Bonsi en 1635 précise que la chapelle nord de la dernière travée de la nef est dédiée à Saint-Antoine. La nef était éclairée par une fenêtre et le choeur par une fenêtre sans vitre. Le clocher était composé de deux cloches. L'église fut agrandie en 1848 d'une travée de nef en direction de l'ouest et de deux chapelles voûtées d'ogives. La toiture fut refaite en 1862 et le clocher fut réparé en 1863.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moyen appareil, calcaire, petit appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, voûte d'arêtes

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

La nef unique de trois travées est couverte de voûtes d'ogives quadripartites qui retombent sur des culots sculptés. La première travée de la nef est bordée de deux chapelles latérales voûtées d'ogives et une tribune reposant sur des arcades est installée contre le revers de la façade occidentale. La dernière travée de la nef est bordée de deux chapelles latérales couvertes d'une voûte d'arêtes. Le deuxième culot nord est sculpté d'une tête couronnée coiffée à la mode Saint-Louis. Le premier culot sud est sculpté de deux personnages, vêtus d'une tunique plissée et établis de part et d'autre sur une diagonale. Le clocher s'élève au sud du chevet. L'abside pentagonale, plus étroite et plus basse que la nef, est voûtée d'ogives sexpartites qui retombent sur des culots massifs modernes. Une pierre de grès froide et de forte densité est utilisée dans la maçonnerie des murs alors qu'une pierre calcaire de petit appareil a été utilisée pour la maçonnerie des voûtes.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement : représentation humaine

Description de l'iconographie

Les culots de la nef sont sculptés de personnage d'une grande qualité.

Commentaires d'usage régional

Nef unique de deux travées voûtée d'ogives,abside polygonale voûtée d'ogives plus étroite et plus basse,clocher sur plan carré

Protection

Référence aux objets conservés

PM34002386, PM34002385, PM34002387, PM34002389, PM34002388, PM34002390

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

La qualité de la sculpture des culots de la nef font de cette petite église un édifice intéressant qui mériterait d'être protégé

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (églises gothiques méridionales du bas Languedoc)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86