Église paroissiale Saint-Alban

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Alban

Titre courant

Église paroissiale Saint-Alban

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon ; Hérault (34) ; Neffiès ; Grand'rue

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Aude Hérault

Canton

Roujan

Adresse de l'édifice

Grand'Rue ()

Références cadastrales

1833 C 169 ; 1970 C 159

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 14e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église est mentionnée pour la première fois en 990, acte dans lequel le vicomte de Béziers restitue les droits sur Neffiès à l'abbaye de Saint-Thibéry. Cette église était un prieuré uni au chapitre de Béziers. La parenté du plan et des sculptures avec l'église paroissiale de Puissalicon, reconstruite en 1337, tant au portail occidental où un atelier de qualité reprend des motifs végétaux naturalistes du gothique rayonnant, que dans l'église, où un atelier local a sculpté des culots aux dimensions exceptionnelles, replace la construction de cet édifice après la construction de celui de Puissalicon. Des réparations sont effectuées dans l'église en 1599, il est précisé que les voûtes et les murs seront remontés. Lors de la visite pastorale de l'évêque C. de Bonsi, en 1636, le clocher est détruit. Une nouvelle cloche, plus grosse, sera placée au sommet du mur de la façade. Le clocher, élevé sur le porche, a bénéficié de deux campagnes de restauration, dont l'une porte la date de 1740. En 1889, deux chapelles latérales sont ouvertes dans le mur nord de l'église.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre ; escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

La porte de l'église s'ouvre sous un clocher-porche voûté d'ogives qui protège un portail dont les voussures retombent sur des chapiteaux feuillagés d'une bonne exécution. Le clocher est desservi par un escalier en vis inséré dans une tourelle. La nef unique de deux travées est voûtée d'ogives qui retombent de part et d'autre sur un atlante sculpté. L'abside à sept pans, plus étroite et plus basse, est voûtée d'ogives retombant sur des culots de dimensions importantes. Les doubles chapelles qui bordent la dernière travée de la nef sont voûtées d'ogives.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale ; ornement : représentation humaine

Description de l'iconographie

Les chapiteaux du portail et les culots de l'intérieur de l'église

Commentaires d'usage régional

Nef unique voûtée d'ogives,abside polygonale plus étroite et plus basse voûtée d'ogives

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

La diversité de la sculpture monumentale du portail et de l'intérieur et la monumentale nef unique de deux travées sont des éléments représentatifs d'un type architectural local. Cette église mériterait d'être protégée. ; sculpture

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (églises gothiques méridionales du bas Languedoc)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86

1/27