Église paroissiale Sainte-Cécile

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Cécile

Titre courant

Église paroissiale Sainte-Cécile

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon ; Hérault (34) ; Loupian

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Aude Hérault

Canton

Mèze

Lieu-dit

Loupian (près de)

Références cadastrales

1981 F 172

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 14e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église est mentionnée pour la première fois dans une charte en 1099. L'analyse stylistique de l'édifice replace la campagne de reconstruction, effectuée d'un seul jet, dans la première moitié du 14e siècle. En 1615, une tribune est construite sur le revers de la façade occidentale et la couverture de la nef est entièrement refaite. En 1862, la rosace occidentale et quatre fenêtres ont été restaurées et garnies de nouveaux vitraux. Le clocheton de la façade occidentale et la tourelle d'escaliers ont été exhaussés en 1864. L'église fut classée Monument Historique en 1949 et l'église fut restaurée par les Monuments Historiques à la suite d'importants dégâts causés par l'explosion d'un dépôt de munitions en 1945.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre, escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice, élevé d'un seul jet, se compose d'une large nef unique de cinq travées voûtées d'ogives quadripartites et d'une abside à sept pans voûtée d'ogives, plus étroite et plus basse. Le mur diaphragme est ajouré par un oculus quadrilobé et une rose est ouverte dans la façade occidentale. Cet édifice très sobre est rythmé par des colonnes et des colonnettes engagées qui retombent sur des chapiteaux lisses. Seuls les chapiteaux du portail principal, ouvert dans la façade occidentale, et du portail latéral, dans le mur gouttereau nord de la première travée de la nef, sont sculptés de motifs feuillagés. L'église n'est pas bordée de chapelles latérales et les murs de la cinquième travée de la nef ont été poussés lors de la construction afin de simuler l'espace d'un transept. Cet édifice, construit en appareil régulier présente une grande unité de style et l'affirmation de la muralité est mise en exergue par le jeu de la succession de la travée aveugle et de la travée ajourée.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Indexation iconographique normalisée

Ornement : représentation humaine

Description de l'iconographie

Restes de peinture sur les murs de la dernière travée de la nef

Commentaires d'usage régional

Nef unique voûtée d'ogives,abside polygonale plus étroite et plus basse

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1949/12/22 : classé MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (églises gothiques méridionales du bas Languedoc)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86

1/4
église paroissiale Sainte-Cécile
église paroissiale Sainte-Cécile
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image