POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Présentation de la commune de Pézenas

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Pézenas

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hérault (34) ; Pézenas

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pézenas

Canton

Pézenas

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle ; 13e siècle ; 14e siècle ; 15e siècle ; 16e siècle ; 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle

Description historique

L'inventaire ne porte que sur le territoire de la commune de Pézenas : ville et écarts. L'architecture du 20e siècle n'a pas été prise en compte. En 990 (mention dans le testament de Guillaume, vicomte de Béziers et Agde) , un premier noyau d'habitation semble construit autour de l'église Saint-Pierre mais il sera rapidement délaissé au profit d'un emplacement mieux protégé. Le château est élevé dans le courant du 11e siècle, et entre 1131 et 1140, est implantée la commanderie du Temple, pouvant également servir de défense à l'agglomération encore dépourvue d'enceinte fortifiée. A partir de 1262, Pézenas, achetée par Louis IX, devient ville royale et le châtelain représente désormais le souverain. L'octroi de foires générales, premier geste de la protection royale, est à l'origine de la richesse de la ville. La première moitié du 13e s. voit l'émergence du consulat. Avec la construction de l'enceinte (1290 : 1e mention du fossé) et le transfert de la paroisse intra muros, la ville médiévale est constituée. Le 28 mars 1420, le futur Charles VII accorde le droit d'établir un grenier à sel. En 1456 a lieu la première session des Etats généraux, garants de l'autonomie de la province et donnant à Pézenas un puissant rôle politique, confirmé par la nomination en 1526 d'Anne de Montmorency-Damville comme gouverneur de Languedoc. En 1553, un nouveau marché, la " halle couverte ", est établi hors les murs, à proximité de la porte Saint-Blaise. A partir de ce moment, l'urbanisation des faubourgs marque la volonté d'expansion de la ville achevée par la construction d'une nouvelle enceinte entre 1597 et 1611. De nouveaux ordres religieux et des confréries nouvelles bâtissent leurs églises dans l'espace ainsi protégé. En 1627, une promenade surélevée, le Quay, est construite. En 1629, Richelieu promulgue l'édit des Elus qui retirait aux Etats la répartition et la levée des impôts, grave atteinte à l'autonomie politique de la province. Henri II de Montmorency, qui avait soutenu la révolte, sera décapité à Toulouse, le 16 octobre 1632. En 1651, le comté de Pézenas échoit à Armand de Bourbon, prince de Conti, nommé gouverneur de Languedoc en 1660 et qui s'installe à la Grange des Près où il accueillera Molière et sa troupe. Au 18e siècle, le rôle de Pézenas comme capitale régionale se prolonge désormais par sa conversion réussie en centre économique. La ville voit s'élever de nombreuses constructions édilitaires, dont l'église collégiale Saint-Jean et l'avant-corps de la maison consulaire. Au 19e siècle, l'extension de Pézenas s'achève par l'implantation en 1863 de la gare du Midi, le prolongement de la perspective du Quay et les travaux de rénovation du théâtre. Le 21 juin 1965, est créé un secteur sauvegardé, recouvrant la totalité de la ville ancienne et la majeure partie de la ville moderne.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Nougaret Jean

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.709

1/5