Hôtel, puis évêché

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Destination actuelle de l'édifice

Évêché

Titre courant

Hôtel, puis évêché

Localisation

Localisation

Occitanie ; 31 ; Saint-Bertrand-de-Comminges

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Références cadastrales

2015 B 492

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 16e siècle (?)

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1549

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Description historique

La demeure est composée de deux demeures accolées possédant chacune une porte, rassemblées à une époque indéterminée en une seule habitation. Elles pourraient être datées du début du 16e siècle. La porte d'entrée de l'escalier est surmontée d'une pierre probablement remployée, ou ajoutée, portant la date de 1549. La demeure est achetée en 1617 par l'évêque Gilles de Souvré à la famille de Gémit de Luscan : elle sert de palais épiscopal, en remplacement de l'ancien palais ruiné, et fait sans doute l'objet d'aménagements pour cet usage. Elle est citée comme tel dans le verbal de la visite de l'évêque Barthélemy Donadieu de Griet en 1627. Un couloir au revers de la porte Cabirole permettait de passer de l'évêché au bâtiment situé de l'autre côté de la rue, où avait été installée la prison de l'Officialité dès 1733. A la Révolution, ces deux bâtiments ont servi de palais de justice, comme en témoignent les inscriptions "La Loy" sur les tympans des portes principales.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; 3 étages carrés

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe ; toit polygonal ; toit à longs pans inversés

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

La jonction entre les deux maisons est perceptible sur la façade de la rue de la Porte : un chaînage d'angle est visible entre les deux portes accolées, à gauche de la tour d'escalier, qui faisait donc partie à l'origine de la maison la plus à l'est. La porte de la maison ouest est à arc brisé, et chacun des deux étages est éclairé au moyen d'une grande croisée. L'une d'elles est sculptée des initiales de la famille Bridault, selon Robert Gavelle. La façade latérale ouest comporte deux conduits de cheminées superposés, ainsi que des jours éclairant le sous-sol. La façade postérieure possède deux grandes croisées, comme la façade principale. L'appui de celle du deuxième étage est sculpté. Le mur de refend entre les deux pièces du sous-sol est percé d'une porte dont l'embrasure extérieure est orientée vers le sud. Les portes qui donnent sur l'escalier en vis ont pu être percées au moment de l'unification des deux maisons primitives. L'entrée dans la maison ouest se fait par la tour d'escalier. La porte aux piédroits moulurés est surmonté d'un linteau semi-circulaire à trois écus, et elle est surmontée de la pierre datée de 1549. La façade ouest est pourvue de grandes fenêtres plus récentes, du 18e ou du 19e siècle. Cette partie du bâtiment a été agrandie vers le nord et vers l'ouest : des ouvertures de la maison ouest ont été coupées par cet ajout postérieur.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Blason (croix ancrée) ; scène (chien, tête d'homme) ; fleur de lys

Description de l'iconographie

La porte est de la façade sud est surmontée d'un tympan sculpté de deux écus aux armoiries des Barat (?) : (d'argent) à la croix ancrée de (sable).£Une fenêtre du sous-sol dans le mur latéral ouest a son linteau sculpté d'une fleur de lys.£Deux chiens entourant une tête d'homme stylisée ornent l'appui de la fenêtre nord du deuxième étage.

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2015

Date de rédaction de la notice

2015

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pilloix, Oriane

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.47