Poste d'observation, tour génoise de Fiorentina

Désignation

Dénomination de l'édifice

Poste d'observation

Appelation d'usage

Tour génoise de Fiorentina

Titre courant

Poste d'observation, tour génoise de Fiorentina

Localisation

Localisation

Corse ; Haute-Corse (2B) ; San-Giuliano

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Castagniccia

Lieu-dit

Plage de Pisonaccio

Références cadastrales

1981 ZH 16

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 16e siècle, 1er quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1575, 1710

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

En octobre 1573, les autorités génoises adjugent à l'entrepreneur Giacomo Compiano, établi à Bastia, la construction des tours de Fiorentina et de Prunete, dite aussi de Scalo Vecchio (située sur l'actuelle commune de Cervione et étudiée dans la base Mérimée). Conformément aux instructions reçues du gouverneur de Corse, le maître d'oeuvre s'engage à réaliser concomitamment ces deux chantiers à l'aide de six maîtres maçons et de manoeuvres, moyennant le paiement de 11 lires 16 sous par "canella" pour la première et de 10 lires 16 sous pour la seconde. En mars 1574, il confirme son engagement à élever ces ouvrages aux emplacements définis par le commissaire génois Deodato Ramella et à suivre les recommandations techniques de "maestro" Angelo Aicardo, entrepreneur des tours de Balagne : les tours, à la base talutée et à la couverture en terrasse, devront atteindre 13 mètres de haut..., être ceintes d'une couronne de machicoulis sur corbeaux sommée d'un merlon de 50 à 75 cm d'épaisseur... comporter une citerne ménagée dans l'épaisseur de la base... (Archives d'Etat de Gênes - Fonds Corsica - Liasse 885). Les travaux effectués à partir de 1575, inachevés en 1580, comme le mentionne le Sénat de Gênes dans une note adressée au nouveau gouverneur de Corse, sont terminés en 1582, la tour étant à cette date gardée et équipée d'arquebuses, comme l'indique Gregorio Carmandino, trésorier de la "Camera de Gênes", dans un rapport relatif à l'état des tours (Archives d'Etat de Gênes - Fonds Corsica - Liasse 886). Ce poste d'observation est actuellement en ruines.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, galet, moellon, appareil mixte

Typologie de plan

Plan centré

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Terrasse

Commentaire descriptif de l'édifice

Vestiges d'une tour de plan centré couverte d'une terrasse protégée originellement par une couronne de mâchicoulis sur corbeaux sommée d'un merlon.

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Campocasso Pierre-Jean, Billat Hélène

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Collectivité Territoriale de Corse - Direction du Patrimoine - Service de l'Inventaire du Patrimoine B.P. 215 - 20187 Ajaccio Cedex 1 - 04.95.50.38.06/04.95.50.38.07

1/6
poste d'observation, tour génoise de Fiorentina
poste d'observation, tour génoise de Fiorentina
© Collectivité Territoriale de Corse
Voir la notice image