Poste d'observation dit tour génoise de Capigliolo

Désignation

Dénomination de l'édifice

Poste d'observation

Appelation d'usage

Tour génoise ; tour de Capigliolo

Titre courant

Poste d'observation dit tour génoise de Capigliolo

Localisation

Localisation

Corse ; Corse-du-Sud (2A) ; Casaglione

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cruzini-Cinarca

Lieu-dit

Capigliolo

Références cadastrales

1844 A 267, 1991 A 909

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 16e siècle, 17e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La construction d'une tour sur la pointe de Capigliolo, décidée en 1573 par deux commissaires de la République de Gênes, tarde à être mise en ouvre (Gênes. Archives d'Etat. Fonds Corsica. " Turrium ", liasse 885). En mai 1579, les populations de la pieve de Cinarca demandent sa réalisation. Le 14 avril 1581, trois notables ajacciens, Giovan Gieronimo Ponte et les frères Battista et Lazaro Sorba, sont chargés de sa construction ainsi que de celle des tours de Palmentoggio et de Petramora (Gênes. Archives d'Etat. Fonds Corsica. " Turrium ", liasse 886). Au début de l'année 1582 elle n'est toujours pas commencée. En 1617 elle est mentionnée dans un document d'archives relatif aux tours de Corse lequel précise que Mario Ponte et d'autres personnes (non identifiées dans le document) exigent de la population une redevance par troupeau pour assurer son entretien et sa garde qui d'ailleurs " ne se font pas correctement " (Gênes. Archives d'Etat. Fonds Corsica. " Turrium ", liasse 887). En 1661, les populations de la pieve de Cinarca s'engagent par l'intermédiaire de leurs mandataires, le capitaine Pasquale fils de feu Mercurio de Casaglione et le magnifique Giulio Gentile fils de feu Vincentello de Calcatoggio, à payer les sommes dues pour l'entretien et la garde de la tour de Capigliolo auprès des Sérénissimes Collèges de Gênes qui les reverseront aux trois frères Ponte, Giovan Geronimo, Giovan Felice et le révérend Giacomo Santo. Elles s'engagent aussi à assurer sans frais pendant six mois de l'année la garde des lieux (A.D.2A : 3 FG 7). Dans l'état actuel du dépouillement documentaire nous ne disposons plus d'informations sur cet édifice. Il apparaît seulement sur le cadastre de 1844 comme la propriété de Jules Colonna.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon

Typologie de plan

Plan centré

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Terrasse

Commentaire descriptif de l'édifice

Vestiges d'une tour de plan centré originellement couverte d'une terrasse protégée par une couronne de mâchicoulis sur corbeaux sommée d'un merlon.

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bernard Guillaume, Fideli Marie-Antoinette

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Collectivité Territoriale de Corse - Direction du Patrimoine - Service de l'Inventaire du Patrimoine B.P. 215 - 20187 Ajaccio Cedex 1 - 04.95.50.38.06/04.95.50.38.07

1/2
poste d'observation dit tour génoise de Capigliolo
poste d'observation dit tour génoise de Capigliolo
© Collectivité Territoriale de Corse
Voir la notice image