Église paroissiale Saint-Jacques

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Jacques

Titre courant

Église paroissiale Saint-Jacques

Localisation

Localisation

Corse ; Corse-du-Sud (2A) ; Tasso

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Zicavo

Lieu-dit

Valle Longa (près de)

Références cadastrales

1986 B 349

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1885, 1931, 1939

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

L'actuelle église Saint-Jacques fut construite à partir de 1885 par le maître-maçon Laurent Chiocca sur les plans dressés en 1883 par l'architecte Couturier. Elle remplaça un ancien édifice, exigu et en mauvais état, situé au centre du village. Le chantier, évalué à 27 800 francs par l'adjudicataire des travaux, nécessita pour son lancement le concours du Ministère des Cultes, de la commune qui affecta au projet le produit de deux coupes de bois dans les forêts de Stragonato et Reorgeto, du conseil de fabrique qui fournit les matériaux de gros-oeuvre, provenant en partie de l'ancienne église, ainsi que des souscripteurs publics villageois. Les travaux, placés sous la direction de l'architecte Pierre Santa Maria, furent interrompus de 1887 à 1889, en raison de l'épuisement des ressources de la commune et du conseil de fabrique. Le 22 juillet 1889, le Ministère des Cultes allouera à la commune un secours de 5 948 francs afin qu'ils puissent être menés à leur terme. En 1938, une violente tempête endommagera gravement l'édifice. Une campagne de restauration, caractérisée notamment par l'exécution d'une voûte sur les plans de l'architecte Poggi, sera menée de 1939 à 1940, avec l'intervention du maçon François Andreucci, établi à Zevaco (canton de Zicavo). Le clocher, érigé en même temps que l'église, a été doté en 1903 de trois cloches dédiées à sainte Marie, saint Jacques le Majeur et à la Sainte Croix, exécutées par le fondeur Ferdinand Farnier. Il a été surélevé en 1931 (A D Corse-du-Sud - 2 O 322/3 ; 2 O 322/4 ; 2 O 358/2 ; 4 V 65).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte en berceau (à lunettes), voûte en berceau plein-cintre

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice de plan allongé, formé d'une nef à vaisseau voûté en berceau à lunettes et à chapelles latérales voûtées en berceau plein-cintre. Choeur couvert d'une voûte en berceau plein-cintre. Présence d'une tour clocher.

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail

Indexation iconographique normalisée

Vierge à l'Enfant ; saint ; sainte ; ornement à forme végétale ; symbole : vie religieuse

Description de l'iconographie

Les saints représentés sont : saint Antoine abbé, saint Jacques, saint Jean-Baptiste, saint Paul, sainte Marthe.

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM2A000481, IM2A000484, IM2A000480, IM2A000390, IM2A000483, IM2A000479

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Comiti Pierre

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Collectivité Territoriale de Corse - Direction du Patrimoine - Service de l'Inventaire du Patrimoine
B.P. 215 - 20187 Ajaccio Cedex 1 - 04.95.50.38.06/04.95.50.38.07