Château, Lézardeau (Quimperlé)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Destination actuelle de l'édifice

École d'agriculture ; logement

Titre courant

Château, Lézardeau (Quimperlé)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Quimperlé

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Quimperlé

Canton

Quimperlé

Lieu-dit

Lézardeau

Références cadastrales

1981 AE 311-312

Partie constituante non étudiée

Cour, chapelle, parc, communs

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 17e siècle (?), milieu 18e siècle (?), milieu 19e siècle, 2e moitié 19e siècle

Auteur de l'édifice

Bigot Joseph (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Du Couëdic Louis-Corentin (commanditaire)

Description historique

Un manoir, attesté au 16e siècle, appartenait à la famille Des Portes. Le logis, divisé en appartements, conserve des éléments d´une construction de la première moitié du 17e siècle, notamment le corps de logis central avec l´escalier monumental en pierre, la cheminée avec four à pâtisserie et un évier en pierre. L´intérieur à été sans doute modifié au milieu du 18e siècle, comme en témoignent plusieurs cheminées et lambris, au temps où l'ensemble appartient à la famille Du Couëdic. Grand maître des eaux et forêts de Bretagne, Thomas-Louis Du Couëdic émigre, mais la propriété est rachetée par son petit-fils, Louis-Corentin, conseiller général, maire et député, qui en fait un grand domaine agricole d´environ 200 hectares situé à la sortie nord de la ville ; il l´exploite d´une manière rationnelle tout en préconisant la mise en place d´un vaste système d´irrigation entourant ses fermes de Botlan, Combout, Kerneuzec et Rosglaz. A partir de 1850, il transforme la métairie qui figure sur le cadastre de 1824 en écuries et remises. En 1846, il fait construire, d´après le projet de l´architecte Joseph Bigot, de Quimper, une chapelle au nord-est du logis. Le pavillon, ancien logement de gardes situé près de la route de Quimper, date également de cette époque. Les documents iconographiques de 1855 donnent une bonne idée de l´état de la propriété. Du Couëdic fait également modifier le logis par la suppression d´une aile en retour d'équerre - elle figure encore sur le premier cadastre -, le rajout de pavillons latéraux et l´aménagement intérieur (peinture murale, cheminées, cloisonnement, lambris), tout en conservant l´escalier d´origine et une partie des cheminées et des lambis du 18e siècle. Egalement fondateur de l´usine à papier de Kerisole, il consacre sa fortune à la modernisation agricole ; en 1861, il fonde au Lézardeau une « Ecole pratique d´irrigation et de drainage » qui fonctionne jusqu´en 1910. La zone entourant le Lézardeau (parc, prairies, fermes) a été entièrement urbanisée après la Seconde Guerre mondiale ; seul le logis et l´ancien logement de gardien (5, rue Marthe de Maisonfort) subsistent actuellement. Les cheminées et les lambris, déposés en 1996 lors de la transformation de l´ensemble en logements sociaux, sont conservés dans les services techniques de la ville de Quimperlé, propriétaire du bâtiment.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Enduit, moellon

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon, croupe, noue

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie

État de conservation (normalisé)

Désaffecté, remanié

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Le logis, bien que remanié, garde les traces d'une évolution architecturale qui va du 17e au milieu du 19e siècle. En dépit du démantèlement du domaine, le Lézardeau, bien documenté, est intéressant pour le rôle qu'il a joué dans l´enseignement agricole des environs de Quimperlé, initié par un grand propriétaire terrien dans le cadre de la révolution agricole du milieu du 19e siècle. Comme d´autres notables de Quimperlé, le comte Du Couëdic fait appel à l´architecte Joseph Bigot, qui, ici en début de sa carrière, lui propose une chapelle néogothique, style prisé par la noblesse locale.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Douard Christel

Cadre de l'étude

Inventaire topographique (Quimperlé)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

1/22
Château
Château
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image