Phare de l'île de Sein (Etablissement de signalisation maritime n°695/000)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Phare

Titre courant

Phare de l'île de Sein (Etablissement de signalisation maritime n°695/000)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Ile-de-Sein

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Subdivision de Brest

Lieu-dit

Sein (dans la partie nord-ouest de l'île de)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Cour, logement, enclos, centrale électrique, usine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle (détruit), milieu 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1839, 1949

Description historique

1er phare : L'adjudication est approuvée le 2 août 1836 au profit de l'entrepreneur morlaisien Michel Piquemard, sous la responsabilité de l'ingénieur de Kermel. - 15 mai 1839 : allumage au sommet d'une tour cylindrique en maçonnerie sur soubassement de 43 m de hauteur. - 1876 : la partie supérieure de la tour est peinte en noir sur 12 m de hauteur - 1896 : construction de l'usine de fabrication du gaz d'huile - 1932 : construction de la centrale électrique - 15 décembre 1935 : feu électrifié 2ème phare : détruit le 4 août 1944 par les troupes allemandes, l'optique avait été démontée. le phare est reconstruit : - 16 février 1952 : allumage sur une tour cylindrique en béton armé sur corps de logis construite entre novembre 1949 et octobre 1950 par l'entreprise brestoise Legall et Boyer, spécialiste en coffrage métallique. 1800 m cubes de béton furent nécessaires pour la réalisation de cet ouvrage. Site classé en 1980.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, pierre de taille, béton

Matériaux de la couverture

Zinc en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 1 étage carré

Typologie de couverture

Toit bombé, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie, cage ouverte

Commentaire descriptif de l'édifice

- Description architecturale : 1er phare : Hauteur au-dessus de la mer : 45 m. Taille générale : 45, 20 m. Hauteur focale : 43, 50 m. Description : Tour cylindrique en pierre de taille sur soubassement également en pierre de taille dans lequel se trouve le logement. La tour est peinte en noir à la partie supérieure sur la moitié de sa hauteur et en blanc à la partie inférieure. Fût orné d'une astragale et terminé par une corniche sur laquelle est fixée une rambarde métallique. 2e phare : Hauteur au-dessus de la mer : 52, 90 m. Taille générale : 51 m. Hauteur de la focale : 46, 90 m. Description : Dans un enclos quadrangulaire, tour tronconique en maçonnerie de béton lisse surmontant un bâtiment carré en maçonnerie de pierres de taille et béton. On accède à la lanterne par un escalier en vis avec jour, en béton avec rampe métallique, à six révolutions. Il est entouré de diverses constructions, dont la centrale électrique et une usine de désalinisation d'eau de mer. Trois de ces bâtiments possèdent un étage carré et sont couverts d'un toit terrasse. Terrain 8375 m2. - Description technique : 1ère optique : 15 mai 1839 : feu blanc varié par des éclats longs toutes les 4 minutes précédés et suivis de courtes éclipses de premier ordre fixe. Autres optiques : 10 mars 1897 : feu 4 éclats groupés toutes les 25 secondes à incandescence par le gaz d'huile focale de 0, 92 m. de 4 panneaux au 1/8. 1903 : renforcement du feu. Pétrole 1935 : feu 4 éclats groupés toutes les 25 secondes. Lentille à 4 panneaux au 1/8 focale 0, 92 m. électrique. 16 février 1952 : Feu blanc à 4 éclats groupés 25 secondes. Optique à 4 panneaux au 1/8 de focale 0, 92 m. Cuve à mercure : 1952. Combustibles ; Huile végétale : 1839. Huile minérale : vers 1875. Gaz d'huile : 1897. Vapeur pétrole : 1903. Electrification : 1935. - Etat actuel : Lanterne Ø 3, 50 m. Optique tournante de 4 panneaux au 1/8 de focale 0, 92 m. Cuve à mercure. Lampe halogène 1000w. Feu blanc à 4 éclats groupés 25 secondes. Portée 27, 5 milles. Aide sonore Vibrateur ELAC-ELAU 2200. : 1 son 3 secondes toutes les 60 secondes.

Protection

Typologie de la zone de protection

Site classé

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1983 ; 2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dreyer Francis, Fichou Jean-Christophe, Toscer Catherine, Douad Christel

Cadre de l'étude

Inventaire des phares

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

VISMER-PHARES-BOYER ; VISMER-PHARES-FORME-ROND ; VISMER-PHARES-LOCA-ILE

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

Phare de l'île de Sein (Etablissement de signalisation maritime n°695/000)
Phare de l'île de Sein (Etablissement de signalisation maritime n°695/000)
© Francis Dreyer ; © Ministère de l'équipement, Bureau des phares et balises ; © Ministère de la culture
Voir la notice image