Pavillon de l'Horloge

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abri d'horloge

Appelation d'usage

Pavillon de l'Horloge

Titre courant

Pavillon de l'Horloge

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire 28 Chartres

Adresse de l'édifice

Notre-Dame (cloître) 16

Références cadastrales

1985 AB 23

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Cathédrale Notre-Dame

Référence de l'édifice de conservation

IA28000005

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1520

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le pavillon de l'Horloge, construit au flanc nord de la cathédrale, fut commandé par le chapitre de la cathédrale pour abriter le mécanisme d'horlogerie qui actionnait jusqu'en 1887 le timbre à marteau placé dans la lanterne du clocher nord et l'horloge de la façade. Ce mécanisme était relié à la cloche par un système de tringles extérieures fixées à la paroi de la tour. A la fin du 19e siècle, une horloge comtoise fut installée pour indiquer les heures au cadran de la façade. Le pavillon fut consolidé en 1862, restauré en 1864 ; la pierre fut nettoyée et les chiffres du cadran furent redorés à la feuille d'or en 1991. Le mécanisme fut restauré en 1990 ; bien que vraisemblablement incomplet, il est toujours en état de marche.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire

Matériaux de la couverture

Bardeau

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier

Typologie de couverture

Toit en pavillon

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Les murs sont en calcaire de Berchères et le toit est recouvert de bardeaux. Le mur méridional est partiellement scellé à la tour nord de la cathédrale. La baie de la porte d'entrée est un remploi du 13e siècle. Le niveau supérieur est orné d'une suite de baies aveugles interrompue sur la façade par le cadran polychrome divisé en 48 rayons alternativement droits (marquant les heures) et flamboyants (marquant les demies). Le jour pénètre sur chacun des côtés à l'étage par trois des baies à demi-aveugles et vitrées. On accède au mécanisme installé à l'étage par un escalier intérieur, une fosse de six mètres de profondeur permettait la descente des poids. Le mécanisme devait être remonté tous les jours.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Pilastre, ange, sirène, instrument de musique, chêne, acanthe, mufle : lion, candélabre, ove, denticules, ornement à forme végétale, coquille Saint-Jacques

Description littéraire de l'iconographie

Cadran encadré de pilastres et parsemé d'étoiles et de rayons, anges musiciens et sirènes portant des torches allumées et présentant un cuir découpé dans les écoinçons, corniche supérieure ornée d'éléments végétaux, inférieure ornée d'oves et de denticules, alternance de modillons à feuille d'acanthe et coquille Saint-Jacques, pilastres d'angle amortis par des candélabres à l'antique.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1862 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Liste de 1862.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jouanneaux Françoise

Cadre de l'étude

Opération ponctuelle

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional du Centre - Service chargé de l'inventaire 6, rue de la Manufacture 45000 Orléans - 02.38.78.85.21