Prieuré de bénédictines (prieuré) dit le Petit Couvent

Désignation

Dénomination de l'édifice

Prieuré

Genre du destinataire

De bénédictines

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Prieuré royal

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Appelation d'usage

Le Petit Couvent

Titre courant

Prieuré de bénédictines (prieuré) dit le Petit Couvent

Localisation

Localisation

Normandie ; Eure (27) ; Vernon ; rue du Tourne-Bride

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Vernon

Canton

Vernon Sud

Lieu-dit

Bizy

Adresse de l'édifice

Tourne-Bride (rue du)

Références cadastrales

1825 K 1036, 1037, 1038, 1979 AS 51-53

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 17e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Prieuré fondé après la mort de Jean Jubert de Bouvillle, seigneur de Brécourt, à partir de ses dernières volontés, vers le milieu du 17e siècle. Le défunt lui avait affecté une maison, une cour, un jardin, une masure, d'une superficie globale de 100 perches, acquis par son parent Henri Jubert en 1586 ; il lui affecta en outre 1400 livres de rentes en biens fonds et 600 livres de rentes viagères. La fondation étant contestée par leurs frères, les filles du fondateur, religieuses installées dans la place, en appelèrent au roi pour qu'il la confirme. En 1677, la fondation est confirmée par lettres patentes de Louis XIV. De 1712 à 1725, le prieuré fut dirigé par une ancienne élève de Saint-Cyr, Mme de la Mairie, proche de Mme de Maintenon. Un architecte de Saint-Cyr surveilla la construction de l'église. L'institution comptait 21 religieuses en 1723.Elle était rattachée à la paroisse Sainte-Geneviève de Vernon. Puis le maréchal de Belle-Isle enclava dans son parc du château de Bizy quelques propriétés du prieuré. Faute de revenus suffisants, le prieuré fut supprimé et réuni à la congrégation Notre-Dame de Trouville-les-Vernon par ordonnance du 23 avril 1773. En 1776, le duc de Belle-Isle racheta aux dames de la Congrégation une partie des biens restants. Quelques vestiges subsistaient au début du 20e siècle ; aujourd'hui, il ne reste plus qu'un montant du portail et des pans de murs.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier ; plan carré régulier

Commentaire descriptif de l'édifice

Ensemble de bâtiments rectangulaires formant un plan carré

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bocard Hélène

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Haute-Normandie - Service chargé de l'inventaire 2, rue Maladrerie 76000 Rouen - 02.32.08.19.80