Couvent de capucins, caserne

Désignation

Dénomination

Couvent, caserne

Destinataire

De capucins

Titre courant

Couvent de capucins, caserne

Localisation

Localisation

Haute-Normandie 27 Vernon

Aire d'étude

Vernon

Canton

Vernon Nord

Adresse

Capucins (avenue des) ; Rouen (route de)

Référence cadastrale

1825 L 601 à 607, 1996 AZ 31

Milieu d'implantation

En ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1ère moitié 17e siècle, 19e siècle

Datation en années

1614, 1636, 1816, 1857

Justification de la datation

Daté par source, porte la date

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Les Capucins s'établissent à Vernon en 1613, sur un terrain donné par Jean Jubert, seigneur de Brécourt et sa femme, Marie de l'Hôpital. Les bâtiments sont construits en 1614 et l'église est dédicacée le 20 (ou le 29 mai) 1636 par François de Péricard, évêque d'Evreux. Les fondateurs sont inhumés dans le couvent ; une pierre tombale avec épitaphe de Jean Jubert et de sa femme, découverte en 1883, a été donnée au Musée en 1923 (elle est conservée dans la Tour des Archives). Il comprend une église, une maison conventuelle, des communs, des jardins, des plantations de tilleuls, etc. L'église et le bâtiment conventuel qui lui est accolé forment les 3 côtés d'un carré. L'eau du ruisseau de Montigny était acheminée par un aqueduc. En 1723, l'établissement compte 14 religieux. Dans la seconde moitié du 18e siècle, par suite d'une opération de regroupement des Capucins, le couvent de Vernon est évacué. Les bâtiments sont vendus le 19 juillet 1791 ; Pierre Auguste Pellerin les acquiert. De 1793 à 1814, le site abrite une filature de coton. En 1807, Napoléon crée le service du train des équipages qui a pour mission d'assurer les transports militaires. En 1814, le parc de Sampigny (Meuse) , où était installé le train, est pris par l'ennemi et l'année suivante, Napoléon choisit le site de Vernon pour le remplacer (avantages de la proximité de la forêt pour le bois de construction et de la Seine pour le transport). Le 25 mai 1815, les bâtiments sont acquis et en 1816 deux compagnies d'ouvriers et le détachement du train sont installés. Les premiers bâtiments de la caserne sont construits. De nombreux projets suivront. Sont édifiés des ateliers avec forges, magasins, scierie, séchoir, machine à vapeur, installations nécessaires à l'entretien des véhicules. En 1850, une convention entre la ville et l'Etat crée un casernement pour 400 hommes et 65 chevaux ; l'ensemble est placé sous l'attribution d'un chef de bataillon du service du Génie. En 1854 sont acquis de nouveaux terrains pour agrandir le site ; en 1856-1857, plusieurs remises et casernes sont construites. En 1861-1862, le parc est étendu par l'achat du champ de manoeuvres. Une communication directe avec la voie ferrée Paris-Le Havre est établie par la création d'une voie de fer qui dessert les cours intérieures. Du couvent originel subsiste une partie de la maison conventuelle, désaffectée. L'église, restaurée en 1852, brûla quelques temps plus tard. Le parc est évacué en 1870, à l'approche des Prussiens. Depuis, une caserne y est installée ; elle doit fermer à l'été 1998.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

Calcaire, pierre de taille

Matériau de la couverture

Ardoise

Vaisseau et étage

2 étages carrés

Parti d’élévation extérieure

Élévation à travées

Type de la couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire description

Bâtiments en pierres de taille calcaires avec toit à longs pans ou à croupes en ardoise ; bâtiments destinés à loger les troupes de 2 étages carrés ; remises et casernes construites sous le Second Empire portent la date de construction.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture (étudiée dans la base Palissy)

Représentation

Soldat

Protection

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM27016419

Statut juridique

Statut de la propriété

Propriété publique

Références documentaires

Date d'enquête

1996

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bocard Hélène

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dossier

Dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Haute-Normandie - Service chargé de l'inventaire 2, rue Maladrerie 76000 Rouen - 02.32.08.19.80