Hôtel Buson d'Auxon

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel Buson d'Auxon

Titre courant

Hôtel Buson d'Auxon

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon ; 3bis, 5 rue des Granges

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Besançon centre

Canton

Besançon centre ville

Lieu-dit

Carmélites (îlot)

Adresse de l'édifice

Granges (rue des) 3bis, 5

Références cadastrales

1833 I2 408, 1974 AE 63, 104, 105

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 16e siècle 17e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'hôtel a été construit entre la fin du 16e siècle et le début du 17e siècle pour Claude-Antoine Buson, seigneur d'Auxon, co-gouverneur de la cité entre 1594 et 1621, avant de devenir conseiller au parlement de Dole. Sur la façade étaient situées les armoiries de la famille comportant trois roses, bûchées vraisemblablement à la Révolution. La sentence en latin "achève ou ne commence pas" située au-dessus se retrouve également sur la façade de l'hôtel du Bouteiller (étudié) situé en face. L'ensemble du décor a été atttribué, sans preuve, par certains auteurs au sculpteur Hugues le Rupt. A la fin du 18e siècle, la demeure appartenait à la famille Masson d'Anthume et au début du 19e siècle, au comte d'Udressier, médecin, naturaliste, géologue et premier président de la Société d'Emulation du Doubs. Le rez-de-chaussée de l'hôtel a été dénaturé, probablement au 19e siècle, par la création de deux boutiques de part et d'autre du portail d'entrée. A droite se trouvait une brasserie toujours présente dans les années 1930, qui conservait encore dans la salle de café à la fin du 19e siècle des lambris d'époque Louis XV et une cheminée en pierre d'origine, toujours en place dans le magasin actuel. Les bâtiments situés à l'arrière de la première cour, visibles sur l'ancien cadastre de 1833, ont été détruits par la suite. Une extension de magasin, créée au 19e ou au 20e siècle, encombre en partie la cour centrale. Au début du 21e siècle, la partie droite du rez-de-chaussée sur rue a été restaurée pour retrouver ses ouvertures d'origine.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré, étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'hôtel à cour centrale est bâti sur un sous-sol voûté en berceau. Il est en pierre de taille, sauf le revers de la façade sur rue et celle située à l'arrière du logis qui sont en moellons enduit. Il est distribué par deux passages cochers en enfilade et un escalier dans-oeuvre rampe sur rampe en maçonnerie situé dans l'aile gauche.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries, cartouche, entrelacs, fronton, ordre dorique, ordre ionique, ordre antique : superposition, pilastre, acanthe

Description littéraire de l'iconographie

La façade est rythmée par des pilastres cannelés à ordres superposés, dorique en rez-de-chaussée et ionique à l'étage, le portail d'entrée est encadré de deux pilastres cannelés d'ordre dorique et surmonté d'un fronton interrompu à enroulements avec au centre un cartouche sur lequel sont situées des armoiries bûchées, avec dans les écoinçons un décor de feuilles d'acanthe, entre les deux étages, une frise interrompue au niveau du portail est ornée d'entrelacs.

Commentaires d'usage régional

Hôtel à cour centrale

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1937/09/30 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La façade sur rue et le pan de couverture qui la surmonte : inscription par arrêté du 30 septembre 1937.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Élévation

Observations concernant la protection de l'édifice

Dernier hôtel de style Renaissance construit à Besançon avant la guerre de Dix ans, sa façade, très ornée, inclut des marbres polychromes du Jura dans les cartouches et la frise.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Roussel Christiane

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (demeures bisontines)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/20
hôtel Buson d'Auxon
hôtel Buson d'Auxon
© Inventaire général, ADAGP, 2010
Voir la notice image