Hôtel Pourcheresse de Fraisans

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel Pourcheresse de Fraisans

Titre courant

Hôtel Pourcheresse de Fraisans

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon ; 67 Grande Rue

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Besançon centre

Canton

Besançon centre ville

Lieu-dit

Saint-Pierre (îlot)

Adresse de l'édifice

Grande Rue () 67

Références cadastrales

1833 I2 569, 1974 AC 161

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Logement, cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1ère moitié 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

Nicole Nicolas ; architecte

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Description historique

L'hôtel Pourcheresse de Fraisans a peut-être été bâti par l'architecte Nicolas Nicole à partir de 1739, à l'emplacement de la maison du sculpteur Hugues-Melchior Morand, rachetée en 1728 par Jacques-François Pourcheresse dont la famille a été anoblie en 1758 et pourvue du marquisat de Pourcheresse de Fraisans. J.F. Pourcheresse a été garde de la marine à Brest en 1732, enseigne, puis lieutenant de vaisseau en 1748, ce qui expliquerait la présence d'ancres de marine dans la ferronnerie du grand escalier. En 1769, la demeure est vendue à Désiré Richardot, seigneur de Choisey et président à la chambre des comptes de Besançon. Au 19e siècle, l'atelier du peintre Edouard Baille (1814-1888) était situé dans le comble du logis en fond de cour. Au début du 20e siècle, la façade du logis sur rue a été refaite. A la fin des années 1970, l'extension d'un grand magasin voisin a détruit les annexes de la deuxième cour, et le logis au fond de la première cour pour n'en conserver que la façade antérieure.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier symétrique, cage ouverte, en maçonnerie, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

L'hôtel, bâti sur une parcelle irrégulière, comprenait à l'origine un logis sur rue et un en fond de cour avec une courte aile en retour, tous deux distribués par un escalier à cage ouverte en maçonnerie, puis en charpente, avec une rampe en ferronnerie. Dans une deuxième cour, au fond de la parcelle, était situé un bûcher. Ne subsistent actuellement que le logis sur rue, l'escalier à cage ouverte, la façade antérieure du logis principal, et son aile gauche située dans la première cour.

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie

Indexation iconographique normalisée

Armoiries, couronne, arabesque, lévrier, sanglier ; ancre

Description de l'iconographie

Le balcon du premier étage en fond de cour, orné d'arabesques, comprend en son centre les armoiries de Jacques-François Pourcheresse de Fraisans décorées de trois hures de sanglier, surmontées d'une couronne et encadrée de deux lévriers. La ferronnerie de l'escalier est ornée d'ancres de marine.

Commentaires d'usage régional

Hôtel sur rue

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1963/07/19 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les façades sur cour et les toitures correspondantes ; l'escalier sur cour : inscription par arrêté du 19 juillet 1963

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Escalier

Observations concernant la protection de l'édifice

Malgré la dénaturation de l'édifice dans le courant du 20e siècle, qui n'existe plus qu'à l'état de vestiges, les éléments subsistants sont de grande qualité.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Roussel Christiane

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (demeures bisontines)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00