Hôtel Michotey

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel Michotey

Titre courant

Hôtel Michotey

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon ; 14 rue Mégevand

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Besançon centre

Canton

Besançon centre ville

Lieu-dit

Mairie (îlot)

Adresse de l'édifice

Mégevand (rue) 14

Références cadastrales

1833 k2 442, 443, 1974 AS 30, 32, 33, 55

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Bûcher, logement, jardin, grotte artificielle, pavillon de jardin, cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1725, 1733

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

L'hôtel Michotey a été édifié au début du 18e siècle. En 1723, Claudine Marchand, femme de Claude Etiard, ancien greffier au bailliage de Besançon, le vend à Antoine Richer, directeur des postes de la ville. Il le cède à son tour en 1743 à Gille Levacher, chirurgien major des hôpitaux de Besançon. La même année, l'architecte Claude-François Pillot refait la façade qui ne comprend alors, d'après l'élévation conservée aux archives de la ville, qu'un étage carré. L'hôtel est cédé en 1786 au sieur Michotey, président à mortier au parlement, protecteur, disent les panégyristes, des lettres et des arts et directeur de l'académie de musique de la ville. Ce dernier restaure, entre 1786 et 1787, la charpente, les tapisseries et fait exécuter des travaux de serrurerie et de menuiserie, peut-être en relation avec la surélévation d'un étage du logis qui comporte actuellement deux étages carrés. Un pavillon de musique qui porte les dates de 1725 et 1733 sur la porte d'entrée est situé au fond de l'ancien jardin. A côté de ce dernier subsistent les restes d'une grotte artificielle en rocaille détruite dans le courant du 20e siècle. Le logis secondaire droit, perpendiculaire au logis principal, présente sur rue une surélévation en retrait avec balcon datable du 19e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, bois, pan de bois, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier de type complexe, cage ouverte, en maçonnerie, en charpente, escalier de distribution extérieur : escalier tournant à retours avec jour, cage ouverte, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

L'hôtel comprend un logis principal sur rue et trois logis secondaires perpendiculaires dont le droit donne également sur la rue. L'avant-corps central de la façade principale, surmonté d'un fronton triangulaire, comprend un balcon au bel étage avec un garde-corps en ferronnerie. L'escalier de distribution extérieur à cage ouverte, qui dessert le logis principal et le logis secondaire gauche, a été fermé par des matériaux précaires constitués de tavaillons. Escalier symétrique, rare à Besançon, il présente deux volées convergentes et deux volées divergentes en maçonnerie avec rampe en ferronnerie. La partie qui mène au deuxième étage est rampe sur rampe et en charpente. Le troisième logis secondaire, à un étage carré, en pierre de taille, est accolé au logis secondaire gauche. Un pavillon de musique est situé au fond du jardin. L'hôtel possède trois caves voûtées en berceau perpendiculaires à la rue, dont une ne communique pas avec les deux autres.

Commentaires d'usage régional

Hôtel sur rue

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

2007/03/26 : classé MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Salle de musique ; décor intérieur : classement par arrêté du 26 mars 2007.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Pavillon de jardin

Observations concernant la protection de l'édifice

Représentatif des hôtels du 18e siècle, bâtis sur rue avec des logis secondaires perpendiculaires au principal, l'édifice comprend aussi un rare pavillon de musique du début du 18e siècle avec des décors intérieurs en stuc, classé MH en 2007.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2008

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pégeot Séverine, Roussel Christiane

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (demeures bisontines)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00