POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Hôtel de Clévans, puis hôtel du quartier général

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appellation d'usage

Hôtel de Clévans ; Hôtel du quartier général

Destination actuelle de l'édifice

Édifice militaire

Titre courant

Hôtel de Clévans, puis hôtel du quartier général

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon ; 4 rue Lecourbe

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Besançon centre

Canton

Besançon centre ville

Lieu-dit

Lecourbe (îlot)

Adresse de l'édifice

Lecourbe (rue) 4

Références cadastrales

1833 K2 564 ; 1974 AP 4

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Communs ; écurie ; remise ; conciergerie ; remise ; jardin ; glacière ; cour ; enclos ; portail

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Aumale, duc d' (habitant célèbre) ; De Lattre de Tassigny Jean (habitant célèbre)

Description historique

L'hôtel a été construit entre 1739 (date de la requête en voirie) et 1741 (date portée par plusieurs plaques de cheminée) pour Joseph Lebas de Clévans, conseiller au parlement. Il reprend dans sa forme et sa distribution l'hôtel Matignon (1720-1723) par l'architecte Jean Courtonne. Celui de l'hôtel de Clévans pourrait être Jean Querret, architecte et ingénieur des Ponts-et-Chaussées, arrivé en Franche-Comté en 1736, et pour qui Lebas de Clévans a établi en 1744 une rente sur un capital de 8000 livres. L'hôtel est vendu en 1804 par Charles-Alexis Le Bas de Bouclans, fils de Joseph, à la famille de Germigney. Il est loué en 1818 à l'armée pour servir de Quartier général, puis acheté par l'Etat (ministère de la guerre) en 1854, pour péréniser cette affectation qui existe toujours. L'édifice n'a pas subi de bouleversements architecturaux majeurs depuis sa construction. Au 19e siècle, la galerie située au rez-de-chaussée de l'aile gauche a été recoupée en plusieurs pièces, et un couloir aménagé au premier étage pour rendre plus intimes les pièces de ce niveau. Le jardin a été transformé en parc à l'anglaise au cours de ce même siècle. Résidence du général commandant d'armes de la place de Besançon, l'édifice a accueilli entre 1873 et 1879 le duc d'Aumade (fils du roi Louis-Philippe). Le général de Lattre de Tassigny y a séjourné en 1944 pour préparer l'offensive vers l'est de la France. L'hôtel a aussi été le siège de la GESTAPO entre 1943 et 1944. Une petite pièce de l'aile gauche des communs sur cour servant de lieu de détention avant les interrogatoires a conservé sur ses murs des témoignages gravés par les détenus.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; 1 étage carré ; étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte d'arêtes

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'hôtel est construit entre cour et jardin sur un sous-sol voûté d'arêtes. De part et d'autre de la cour d'honneur sont situés les bâtiments des remises. A droite de cette cour, un passage permet d'accéder à la cour des communs dans laquelle sont situées les écuries. Dans le jardin clos de murs une glacière a été conservée.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Fronton, pilastre

Description de l'iconographie

Des pilastres encadrent l'avant-corps central sur cour surmonté d'un fronton triangulaire.

Commentaires d'usage régional

Hôtel en fond de cour antérieure

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

2001/12/18 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Inscription en totalité y compris les éléments de décor immeubles par destination à l'exception de ceux de l'étage du corps de logis, les sols des cours, des terrasses et du jardin, les clôtures et leurs portes.

Intérêt de l'édifice

À signaler ; maison d'homme célèbre

Observations concernant la protection de l'édifice

L'hôtel entre cour et jardin, l'un des premiers de ce type construit à Besançon dans la première moitié du 18e siècle, a conservé l'essentiel de sa distribution d'origine et l'intégralité de son grand jardin. C'est aussi un lieu de mémoire, la cellule couverte de graffitis dûs aux prisonniers de la GESTAPO durant la dernière guerre ayant été conservée en l'état.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Affectataire de l'édifice

Ministère chargé de la défense

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Roussel Christiane

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.81.65.72.10

1/11