Château fort dit Château-Haut

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Appelation d'usage

Château-Haut

Titre courant

Château fort dit Château-Haut

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Dordogne (24) ; Lisle

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Val de Dronne

Canton

Brantôme

Références cadastrales

1842-1843 E1 5, 1938 E1 135

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Colombier, grange

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 14e siècle, 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Mentionné comme "Castelli de Layla" en 1129 et comme "Castellum de la Ila" en 1211, le château fort appartenait aux Saint-Astier au 12e siècle, aux Pressac de Lioncel au 16e siècle, à la famille Bertin au 18e siècle, et aux Fargeot de 1764 jusqu'au début du 20e siècle. L'édifice est vraisemblablement construit au-dessus d'une ancienne aula, aujourd'hui une cave enterrée qui servit de cuvier aux 19e et 20e siècles. Les vestiges des anciennes fortifications urbaines de Lisle sont conservés à proximité ; il semblerait également que cette muraille soit prise dans la maçonnerie d'une grange du château. L'édifice fortifié est dévasté lors des guerres de Religion. C'est à la fin du 16e siècle que le château actuel est érigé sur les ruines du corps de logis principal. C'est également à cette époque que l'escalier monumental est édifié. Une tour maîtresse du 12e siècle, aujourd'hui détruite, était vraisemblablement située en bordure de la cour intérieure actuelle. D'importants vestiges muraux prolongeant la façade du 16e siècle semblent aller dans ce sens.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie de couverture

Toit en pavillon, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Château Renaissance composé de deux corps de logis en retour d'équerre, dont l'un est couronné d'une tourelle d'angle en encorbellement. Ce château à deux étages carrés, régulièrement percé de fenêtres à croisillons, est construit sur une salle basse romane totalement enterrée. Au sud-est, longeant la rue du Château-Haut, un mur en pierre de taille ponctué de contreforts ferme la cour du château ; il semblerait que cette construction soit les vestiges des substructures de l'ancienne tour maîtresse romane. Dans le hall d'entrée du corps de logis ouest se trouve un escalier Renaissance inachevé. De plan carré, cet escalier tournant à gauche, à deux révolutions de trois volées, repose sur des colonnes doriques cannelées et tronconiques. Les plafonds à caissons sont ornés d'écussons, les culs-de-lampe finement sculptés de personnages.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1942/11/23 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Escalier intérieur du 16e siècle : inscription par arrêté du 23 novembre 1942

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Becker Line

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37