Prieuré, actuellement église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Destination actuelle de l'édifice

Prieuré ; église paroissiale

Titre courant

Prieuré, actuellement église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Localisation

Localisation

Aquitaine 24 Chenaud

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Val de Dronne

Canton

Saint-Aulaye

Références cadastrales

1833 A3 1119, 1988 A1 342

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1897

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Texier P. (entrepreneur)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

L'église de Chenaud était un ancien prieuré ayant appartenu à l'abbaye de Baignes (Charente). L'édifice est consacré en 1100 par Renaud de Thiviers, évêque de Périgueux. Le choeur a vraisemblablement été reconstruit vers le milieu du 12e siècle. En 1615, une chaire est ajoutée à l'angle sud-ouest de l'avant-choeur. En 1897, l'église est largement remaniée. La nef est alors voûtée d'un berceau brisé et la façade est entièrement réédifiée. Des chapelles latérales, s'ouvrant sur l'avant-choeur auraient, selon Jean Secret, existé au 17e siècle. Le projet d'agrandissement du transept, prévu sur le plan dressé par Téxier, n'a pas été réalisé. La sacristie a été détruite en 1997.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, tuile plate, pierre en couverture

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte en berceau brisé, coupole, voûte en berceau, cul-de-four

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon, croupe ronde, pignon découvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

La nef de trois travées est couverte d'un berceau brisé. L'avant-choeur, carré, surmonté du clocher, est voûté d'une coupole sur pendentifs. Un escalier à l'accès extérieur et s'ouvrant sur la chaire le cantonne au sud-ouest. Le choeur, en berceau, se termine par une abside semi-circulaire surmontée d'un cul-de-four. Nef et choeur sont rythmés de contreforts plats et ornés d'une arcature aveugle ou, pour l'abside, percée de baies à ébrasement. Le toit en pavillon du clocher est en tuiles plates, celui de l'escalier est en pierre, le reste est en tuile creuse. Le pignon de la façade est découvert. Il ne reste rien des bâtiments conventuels.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1948/01/05 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Choeur et chaire

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Marabout Vincent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire 54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02