Église paroissiale Saint-Timothée

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Timothée

Titre courant

Église paroissiale Saint-Timothée

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Dordogne (24) ; Paussac-et-Saint-Vivien

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Val de Dronne

Canton

Montagrier

Références cadastrales

1996 BC 134

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 12e siècle ; 13e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

16e siècle ; 19e siècle

Auteur de l'édifice

Vauthier (architecte)

Description historique

Eglise à coupoles construite durant la seconde moitié du 12e siècle et allongée à l'est par une travée de choeur sous coupole (la reprise est nettement visible sur l'élévation nord). Les bâtisseurs profitent de la construction du choeur pour fortifier à la même époque l'église. La partie haute sert de système défensif comme l'attestent toujours les traces de mâchicoulis, les chambres de défense crénelées et le robuste clocher. L'église est remaniée au 16e siècle ; elle garde de cette époque une porte sur la seconde travée du mur méridional et le portail d'entrée sur le pignon ouest. Au 19e siècle l'architecte Vauthier fait procéder à la restauration du clocher. En 1988 des sondages archéologiques dévoilent des ossements humains auxquels sont associés des clous de cercueil.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; moyen appareil ; petit appareil ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse ; tuile plate

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Coupole en pendentifs

Typologie de couverture

Toit en pavillon ; toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Eglise à coupoles de plan allongé et divisée en une nef à deux travées et un choeur à chevet plat (la travée du choeur reste plus étroite que celles de la nef). Les trois travées sont couvertes chacune par une coupole sur pendentifs reposant sur des piles et colonnes engagées à chapiteaux et bases décorés. Le choeur est surmonté d'un clocher couvert en pavillon par de la tuile plate. La nef, moins haute, a été surélevée et garde des traces de mâchicoulis sur son mur gouttereau sud. C'est sur ce même mur que se situent les deux grandes arcatures aveugles aux décors sculptés abondants (une double arcade est inscrite dans chacune des arcatures). En comparaison la façade Septentrionale, où se situent des contreforts peu saillants, reste très sobre. L'entrée s'effectue par un portail aménagé au 16e siècle sur le pignon occidental. La nef est couverte par deux longs pans supportant les tuiles creuses.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1902/09/04 : classé MH

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Georges Xavier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37