Manoir, Le Cosquer (Pommerit-Jaudy fusionnée en La Roche-Jaudy en 2019)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Manoir

Titre courant

Manoir, Le Cosquer (Pommerit-Jaudy fusionnée en La Roche-Jaudy en 2019)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Côtes-d'Armor (22) ; Roche-Jaudy (La)

Précision sur la localisation

Commune fusionnée après inventaire : Commune inventoriée sous le nom de Pommerit-Jaudy

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Schéma de cohérence territoriale du Trégor

Canton

Roche-Derrien (La)

Lieu-dit

Pommerit-Jaudy ; Cosquer (le)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Chapelle seigneuriale ; dépendance ; remise agricole ; pigeonnier

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 15e siècle ; 2e moitié 19e siècle ; limite 20e siècle 21e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

17e siècle ; 1ère moitié 19e siècle

Auteur de l'édifice

Description historique

Le manoir du Cosquer est construit à la fin du 15e siècle comme en témoignent le type de son plan et plusieurs éléments architecturaux, tels que : les trois portes en tiers point (porte d'entrée, porte de l'escalier, porte du cellier) ; les cheminées à piédroits largement chanfreinés et consoles obliques ; les plafonds à poutres et solives. Aujourd'hui lisses et muets, les blasons qui ornent les linteaux des cheminées étaient autrefois peints aux armes des seigneurs.Au cours du 17e siècle, quelques baies supplémentaires sont percées sur la façade est du manoir puis, dans la seconde moitié du 19e siècle, deux nouvelles baies sont percées sur la façade ouest tandis qu'un mur de refend est ajouté pour cloisonner la salle basse afin de ménager un vestibule d'entrée. A la fin du 20e siècle, une seconde porte d'entrée est percée dans la façade ouest ainsi qu'une porte dans le pignon est de l'aile en équerre.Parmi les dépendances agricoles construites au début du 19e siècle autour de la cour du manoir, deux ont été détruites au sud et à l'ouest comme en témoignent le cadastre ancien et un dessin de Henri Frotier de La Messelière sur lesquels elles sont figurées.Edifiée au sud du manoir, la chapelle seigneuriale actuelle, du Folgoat, date du 17e siècle, tandis que les fenêtres nord et sud sont percées en 1827 par le couple P. (Pierre François) Le Fichant et M.A. (Marie Anne) Lucas (date et inscription portées), cultivateurs, propriétaires du Cosquer après 1813, date de leur mariage à Hengoat. Les parents de Pierre François sont déjà installés au Cosquer, probablement à la fin du 18e siècle. Le colombier qui figure sur le cadastre ancien, à l'ouest du manoir, a aujourd'hui disparu. En limite communale, le moulin du Cosquer complétait cette organisation seigneuriale caractéristique.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste ; moellon

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans pignon couvert ; appentis ; noue ; toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie, en charpente ;

Commentaire descriptif de l'édifice

"Construit en moellon de schiste, le manoir présente un plan dit "en T renversé" à quatre pièces au rez-de-chaussée : la cuisine est située dans l'aile en retour d'équerre sur la face postérieure ; la salle basse et une pièce à usage possible de chambre occupent le corps en façade sur cour ; le "cellier" construit en appentis contre le mur est communique avec la cuisine et la salle basse. L'escalier est situé en demi-hors oeuvre en façade antérieure. L'étage au-dessus de la salle basse renferme une salle haute plafonnée dotée d'une crédence lave-main. Deux chambres sont établies au-dessus des autres pièces du rez-de-chaussée. L'ensemble est surmonté d'un comble. Les cheminées du rez-de-chaussée et de l'étage sont comparables : engagées dans le mur, à linteau sur consoles en talon reliées aux piédroits chanfreinés, par un petit corps de moulures à ressaut de forme approximativement triangulaire. Ainsi, trois espaces de vie sont clairement identifiés. Le premier espace consacré à la réception occupe, sur deux niveaux, la partie sud du corps principal où deux vastes salles sont superposées : la salle basse sert aux repas tandis que la salle haute est réservée à la réception des hôtes. Le deuxième espace est consacré au stockage et à la préparation de la nourriture : la cuisine et le cellier à l'est. Le troisième espace, privé, concerne la chambre unique du rez-de-chaussée et les deux chambres de l'étage. "

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2014

Date de rédaction de la notice

2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Tanguy-Schröer Judith

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35