Etablissement des eaux de Bobital

Désignation

Dénomination de l'édifice

Établissement des eaux

Appelation d'usage

Établissement des eaux de Bobital

Titre courant

Etablissement des eaux de Bobital

Localisation

Localisation

Bretagne 22 Bobital

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Côtes-d'Armor

Canton

Dinan ouest

Lieu-dit

Val (près le)

Références cadastrales

1983 A1 1133, 1134

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Salle des machines, bureau d'entreprise, logement de contremaître, bassin de retenue, barrage, réservoir

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1898, 1900, 1959, 1965, 1971, 1989

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques, daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'établissement des eaux de Bobital trouve son origine en 1862, dans la mise en service de la première adduction qui consistait à dériver le ruisseau de Cassepot pour alimenter par gravité un réservoir installé dans le centre ville de Dinan (22). Rapidement insuffisante, cette installation est complétée à partir de 1898 par la construction à Bobital, par la ville de Dinan, de réservoirs et d'une station de pompage. L'usine des eaux, la maison du mécanicien et la salle des machines abritant une machine à vapeur sont édifiées entre 1900 et 1901. Réglementé par arrêté préfectoral du 29 janvier 1901, un barrage est établi sur le ruisseau du Guinefort dans le but de produire de l'eau potable pour Dinan et sept communes environnantes : Léhon, Quévert, Lanvallay, Taden, Trélivan, Aucaleuc et Tressaint. Les ouvrages du barrage consistent simplement en un aqueduc de prise d'eau en grès, mesurant 0, 35 m de diamètre et 25 m de longueur environ, situé perpendiculairement à la direction du cours du Guinefort, et en une vanne-barrage qui occupe tout le lit de la rivière ; celle-ci mesure 1, 30 m de largeur et 0, 50 m de hauteur et est placée à 40 m en amont du pont de la route départementale 793 qui relie Dinan à Brusvily (22). En 1923, la ville de Dinan achète l'étang du Val situé près de Bobital ; il s'agit alors d'une réserve de 150 000 m3 d'eau. Dix ans plus tard, les captages de Bobital sont remis en état. La salle des machines est agrandie à l'est. En 1959-1960, on construit le barrage actuel de Bobital qui retient 554 000 m3 d'eau. Il s'agit d'un barrage en béton à voûte unique de 9, 50 m de hauteur et dont la longueur du développement de la crête mesure 83, 78 m. En 1965, un autre station de pompage est construite afin de capter la source du Bois-Riou à Quévert (22). Entre 1971 et 1973, un second barrage est édifié au Pont-Ruffier. D'une hauteur de 16, 40 m, il retient un volume d'eau de 1 900 000 m3. Au pied du barrage, une station de pompage refoule l'eau brute dans la retenue de Bobital. En 1989 et 1990, une nouvelle unité de traitement des eaux (toujours active) est construite en remplacement de celle existante, légèrement à l'ouest ; l'ancienne salle des machines et le logement du contremaître (maison du mécanicien) sont restaurés à cette occasion.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, béton, parpaing de béton, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

L'établissement des eaux de Bobital se compose d'une part, de l'unité de traitement des eaux, usine reconstruite en 1989 et 1990 entièrement en béton couvert d'enduit, et d'autre part des aménagements de captage des eaux. Ces derniers consistent en deux barrages situés respectivement à Bobital, juste en amont de l'usine, et en aval au Pont Ruffier, sur la commune du Hinglé (22). Il existe par ailleurs une station de pompage construite en 1965 au Bois Riou, à Quévert (22) , ainsi que des réservoirs à la Barrière, Malaunay et Quévert. Sur le site de l'usine proprement dite subsiste l'ancienne salle des machines, édifiée vers 1900, située à proximité du logement du contremaître (maison du mécanicien) bâti la même année dans les mêmes matériaux : moellons de granite et couverture à longs pans en ardoises.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

ARRDT_DINAN

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bretagne - Service chargé de l'inventaire Hôtel de Blossac - 6, rue du Chapitre 35044 Rennes Cedex - 02.99.29.67.67