Présentation de la commune de Marsannay-la-Côte

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Marsannay-la-Côte

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Marsannay-la-Côte

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Historique

Description historique

L'occupation permanente du site de Marsannay-la-Côte remonte principalement à l'époque gallo-romaine comme l'atteste le matériel archéologique mis au jour dans le troisième quart du 19e siècle. Au Moyen-âge, le village et son vignoble dépendaient des grands établissements religieux dijonnais. Aux 9e et 10e siècle, la présence d'un pèlerinage dédié à Saint-Urbain, évêque de Langres censé protéger la récolte du vin, motiva la création d'un prieuré. Cette fondation fut confirmée en 1172 par le pape Alexandre III qui confia à l'abbé de Saint-Etienne le monastère dédié à Saint-Urbain. En 1258, l'abbaye de Saint-Bénigne, propriétaire de la majeure partie des terres de Marsannay, obtint la cession perpétuelle de la charte de franchise acquise par les villageois en 1238 aux seigneurs de Brancion. Le développement de la commune fut intimement lié à la culture viticole.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Village viticole, Marsannay-la-Côte s'étend le long du pied de côte qui marque la limite Ouest de la commune. Le village se développe de part et d'autre de la rue de Mazy. Les rues du Château et de la Maladière forment la limite Est. Entre ces axes transversaux, les îlots s'organisent, délimités au Nord par la RD 108 (rue du Vieux-Collège et rue du Carré) et au Sud par la rue de l'Argilière et la rue Moreau. Le long de la rue de Mazy et de part et d'autre de la place du 11-Novembre-1918 où se situe l'église, les corps de ferme s'implantent autour d'une impasse ouverte sur la rue principale. Ce bâti conserve certaines formes propres à l'architecture vigneronne caractérisée par la cave en demi sous-sol, l'habitation à l'étage et les ouvertures carrées des combles. Au regard du cadastre de 1812, la persistance de ces îlots souligne leur valeur d'ancienneté. Le bourg présente un habitat datant essentiellement du XIXe siècle lié à son expansion et à son enrichissement. La massive église de 1830, la mairie et la maison des Sociétés sont les symboles de cette période. Les maisons des vignerons aisés reprennent les éléments des maisons bourgeoises à façade ornementée. Les fermes s'agrandissent, formant de grands ensembles de plan rectangulaire. Les habitations sont construites sur des parcelles plus grandes clôturées par des murs en pierre. Encore présents au coeur du bourg, les vignobles et les potagers s'articulent avec l'habitat.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/2
rue
rue
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image