Château de Gevrey

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Appelation d'usage

Château de Gevrey

Titre courant

Château de Gevrey

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Gevrey-Chambertin ; 6 place du Château

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Adresse de l'édifice

Château (place du) 6

Références cadastrales

2011 AC 186

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 13e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1015 et 1019, ce domaine, bâti sur une villa gallo-romaine et déjà entouré de vignes, prés et sources, est apporté en donation à l'abbaye de Cluny par les héritiers de la famille de Vergy : Hugues de Chalon, évêque d'Auxerre et sa soeur Maheldis de Vergy, épouse de Geoffroy de Semur en Brionnais. Ils le tenaient tous deux de leur mère Adélaïde de Vergy, épouse de Lambert de Valentinois, comte de Chalon. Avant la fondation de l'ordre de Cîteaux, entre 1019 et 1031, Odilon, cinquième abbé de Cluny, fixe les redevances liées à l'usage de la fontaine (place du château), redevances en nature que l'on doit conduire au "cellarium indominicatum" (le cellier seigneurial). En 1101, le domaine est devenu un prieuré organisé. Après les multiples ravages et incendies des 12e et 13e siècles, résultats des guerres incessantes entre l'Eglise, les ducs de Bourgogne et les seigneurs des environs, Yves de Poisey (28e abbé de Cluny), Vergy de la branche Beaumont et fondateur du Collège de Cluny à Paris, décide, vers 1257 (sous le règne de Saint-Louis) de fortifier l'ancien prieuré. Celui-ci devient un "castrum" (château-fort). Jusqu'en 1275, l'ensemble se transforme donc en un vaste rectangle entouré de fossés, avec, au sud-ouest, une porterie (pont dormant et pont-levis) flanquée de deux tours carrées. Au sud-est, une grosse tour carrée, au nord-est, une petite tour ronde en cul-de-lampe surmontée d'un colombier et au nord-ouest, une tour surmontée d'une galerie. Une muraille avec chemin de ronde permettait le passage d'une tour à l'autre. Les guerres, les pillages, les incendies et le temps ont transformé la forteresse qui n'a conservé des bâtiments d'origine que la porterie (moins l'une des tours et le système du pont-levis), la grosse tour et le corps d'habitation jouxtant la porterie. Souvent ravagé et pillé (120 muids de vin répandus ou bus dans le cellier en 1336), en partie incendié mais restauré à plusieurs reprises, il conserve le caractère sévère et rude de l'architecture romane bourguignonne avec de rares concessions au charme gothique campagnard. Vendu comme bien national en 1791, il est acquis, après un court intermède communal, par des particuliers. De l'origine datent la grosse tour carrée dont l'architecture de défense est intacte, la petite tour carrée de l'entrée, toutes deux construites à l'identique, et la porterie. L'ancien rempart-chemin de ronde est surmonté d'une galerie d'où l'on découvre le panorama de tous les crus et grands crus de Gevrey-Chambertin. Les murailles gardent, ici et là, l'empreinte des siècles. L'ancienne grande salle et la salle capitulaire sont meublées et toujours habitées. L'ensemble des bâtiments et du clos qui l'entoure est devenu Monument Historique depuis 1993.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice composé de plusieurs corps de bâtiments rectangulaires adossés les uns aux autres et de trois tours (une carrée, une rectangulaire et une polygonale). Toits à longs-pans, en pavillon ou polygonal couverts de tuiles plates et percés de lucarnes à deux pans, de tabatières et de velux. Murs en moellons de pierre apparents avec contreforts. Baies rectangulaires ou à linteau en accolade. Certaines de ces baies sont jumelées parfois avec meneaux. Jours en archères. Galerie protégée par l'avancée du toit à l'étage du corps de bâtiment est. Petites constructions adossées aux autres corps de bâtiments de même mise en oeuvre. Porche d'entrée et pont-levis au sud. Fossés entourant une partie du château.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1993/09/24 : inscrit MH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55