Église paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Saint-Martin-du-Mont ; rue de l'Eglise

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Seine-l'Abbaye

Adresse de l'édifice

Eglise (rue de l')

Références cadastrales

2007 AH 30

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle (?), 4e quart 16e siècle, 18e siècle, 1ère moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1588, 1807, 1833

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le gros-oeuvre de l'édifice pourrait dater de l'époque romane comme en témoignent les petites fenêtres très ébrasées et en plein cintre du clocher et de l'extrémité ouest de la nef. La date 1588 gravée sur la clef de voûte de l'ancienne chapelle gauche correspond probablement à une campagne de réfection des voûtes du choeur et des chapelles, ainsi qu'à l'agrandissement de plusieurs fenêtres (baies en arc brisé). Pour soutenir l'arc du sanctuaire, ont été ajoutées deux colonnes monolithes en granit gris qui proviendraient du temple des sources de la Seine (Guillaume "La Côte d'Or" et Comm. Antiq. Côte-d'Or, t. 18, p. xx). Des documents des Archives de la Côte-d'Or (série C 2944, 2955) mentionnent des constructions ou réparations à l'église notamment en 1719 et 1729 ; parmi les divers remaniements du 18e siècle, il faut noter celui, plus tardif, des fenêtres en arc segmentaire. Le 18 août 1807, dans sa reconnaissance des ouvrages à faire à l'église, l'architecte C. Saint-Père constate que le très mauvais état de la charpente du clocher a entraîné la destruction du beffroi, que la couverture de l'édifice et toutes les portes sont à refaire, ainsi que le plancher de la nef. L'adjudication des travaux est tranchée le 9 avril 1808 en faveur de François Pagot de Saint-Martin associé à J-B Gauthier, charpentier à Saint-Seine et la réception des travaux a lieu le 1er novembre 1809. Jean Duthu, Jean-Louis Foucault, François Brion et Philippe Costet sont chargés, le 17 août 1833, des réparations de l'église d'après le projet dressé le 1er août 1833 par l'architecte Jean-Baptiste Fénéon-Damotte. Il s'agit de reconstruire le mur-pignon ouest sans endommager les arcades qui viennent buter dessus, de daller le sol, de refaire la couverture de l'édifice et une large porte d'entrée ornée d'un bandeau. En avant de l'entrée, il prévoit un péristyle couvert de tuiles creuses, abritant deux bancs de pierre, dont le façade est constituée de deux colonnes doriques et de piliers monolithes supportant un entablement à fronton. La construction d'une voûte en brique dans l'église est ajoutée au devis, la réception provisoire des travaux a lieu le 22 octobre 1840, la réception définitive le 1er décembre 1841 (A.D. Côte-d'Or : 2 O 562/3).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, voûte en berceau plein-cintre

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à deux pans, flèche carrée

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église, entourée du cimetière, est située à l'extrémité nord-est de l'agglomération. La nef est précédée d'un porche à façade en pierre de taille composée d'un entablement, couronné d'un fronton triangulaire, reposant sur deux piliers carrés et deux colonnes monolithes ; les murs latéraux sont bordés de banquettes en pierre. La nef comprend un vaisseau central, couvert d'une voûte en berceau, ouvrant par cinq arcades en plein-cintre sur les bas-côtés plafonnés. Le mur sud est percé, d'est en ouest, d'une fenêtre brisée et de trois fenêtres de différentes tailles à linteau en arc segmentaire, le mur nord d'une fenêtre brisée suivie d'une grande fenêtre en plein-cintre, de deux autres en arc segmentaire et d'un jour en archère muré formant niche à l'intérieur. Les fonts baptismaux se trouvaient dans l'angle ouest du bas-côté droit ; l'armoire aux Saintes-Huiles, petit placard creusé dans le mur, s'y voit encore. Le choeur, dont l'arc repose sur deux colonnes en granit, est flanqué de deux anciennes chapelles, la gauche est devenue sacristie, la droite, sous clocher, abrite actuellement l'échelle de meunier donnant accès à ce dernier ; l'ensemble est couvert de voûtes d'ogives retombant sur des culots et à clefs de voûte circulaires, celle de la sacristie datée 1588, celle de la pièce sous clocher portant gravé le monogramme J H S. Les anciennes chapelles communiquent par des arcades brisées avec le choeur et les bas-côtés, elles ont été obturées lors de l'installation des autels latéraux. La sacristie est éclairée par deux fenêtres en arc segmentaire, le choeur par une grande fenêtre brisée à remplages et la pièce sous clocher par une fenêtre en plein-cintre au sud, celle du mur est, brisée, a été murée. La tour du clocher présente deux petites fenêtres en plein-cintre très ébrasées à mi-hauteur des murs est et sud et quatre grandes au niveau de la chambre des cloches. Porche couvert d'un toit à deux pans ; nef, choeur et sacristie sous le même toit à longs pans ; flèche carrée en ardoise sur le clocher.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Écu

Description de l'iconographie

Ecus en relief, dont un chantourné, avec armoiries (?) gravées sur trois des culots de la pièce sous clocher.

Protection

Référence aux objets conservés

IM21012132, IM21012110, IM21012114, IM21012131, IM21012111, IM21012117, IM21012116, IM21012133, IM21012112, IM21012113, IM21012115, IM21012139, IM21012146, IM21012236, IM21012137, IM21012149, IM21012235, IM21012142, IM21012150, IM21012138, IM21012234, IM21012284, IM21012148, IM21012170, IM21012143, IM21012147, IM21012171, IM21012141, IM21012140, IM21012144, IM21012135, IM21012145, IM21012136, IM21012237

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fromaget Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/25
église paroissiale Saint-Martin
église paroissiale Saint-Martin
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image