Église paroissiale Saint-Rémi et Saint-Germain

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Rémi et Saint-Germain

Titre courant

Église paroissiale Saint-Rémi et Saint-Germain

Localisation

Localisation

Bourgogne ; Côte-d'Or (21) ; Champagny ; C.D. 103/S

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Seine-l'Abbaye

Adresse de l'édifice

C.D. 103/S

Références cadastrales

2007 OC 139

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 15e siècle 16e siècle, 1er quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1821, 1897

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

En 1782, l'église, située à l'écart sur la montagne, est en ruines. Un devis de l'architecte Guillemot daté de 1786 prévoit de la reconstruire au milieu du village, mais en 1790 rien n'a été fait puisqu'en août de cette année, les habitants demandent l'autorisation de construire une nouvelle église [A.D. Côte-d'Or : C 1177]. L'architecte Louis Coquelu, chargé en 1821 des travaux à faire à l'église (réception des ouvrages en 1822) , mentionne un "passage qui conduit sous la nef en dehors". Il s'agit d'une cave, qui existe toujours sous le choeur actuel, et dont la porte d'entrée est ornée d'une accolade évoquant la fin du 15e siècle ou le début du 16e siècle. Un projet (non réalisé) établi en 1871 par Alfred Sirodot donne plus de précisions sur cette église : "la commune de Champagny possède une chapelle établie dans l'ancien presbytère dont on a démoli les cloisons et modifié les ouvertures. Pendant les derniers événements, le village de Champagny a été en grande partie brûlé, la maison voisine de la chapelle a été détruite et le choeur a commencé à subir les atteintes du feu". En 1897, le conducteur voyer Tupinier écrit "l'église de Champagny a été établie dans des anciens bâtiments auxquels on a adjoint une tour carrée servant de clocher" ; dans son devis, il prévoit la reconstruction du clocher en pierre de taille de Chanceaux ou de Salmaise, la réfection de la couverture de l'église en tuile plate et la reconstruction de la sacristie. Le projet est approuvé en 1899, les travaux adjugés la même année à Jean-Baptiste Rossin, entrepreneur à Bligny-le-Sec, et la réception définitive des travaux a lieu le 15 février 1903 [A.D. Côte-d'Or : 2 O 142/1 et 2].

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à un pan, toit conique, flèche carrée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est située au centre du village sur un terrain en pente sud/nord ; une maison est accolée au mur sud du choeur et la sacristie se termine à l'est par le piédroit d'un ancien portail. L'édifice est composée d'un porche sous clocher, d'une nef rectangulaire et d'un choeur désaxé dont la partie postérieure, isolée par une cloison de bois, forme une partie de la sacristie ; celle-ci communique avec l'autre partie, de plan triangulaire, en contrebas, par une porte percée dans le mur-pignon du choeur. La nef et le choeur, séparés par une arcade brisée, sont couverts d'un plafond sur poutres moulurées et solives. Les fenêtres de l'élévation nord de l'édifice sont rectangulaires, de même que celles du pignon du choeur et de la sacristie ; sur ce même mur, une chaîne d'angle en pierre de taille est visible sous l'enduit à la jonction entre le choeur et la nef, ce qui pourrait confirmer qu'à l'origine, l'église a été établie dans d'anciens bâtiments, d'autant que seule cette élévation, sur rue, est couronnée d'une corniche. Les fenêtres sud de la nef, en arc brisé, n'existent pas sur le plan du devis de Tupinier. Le couloir, menant à la cave voûtée en berceau située sous le choeur, est accessible depuis l'extérieur par un passage sous l'extrémité est de la nef.

Protection

Référence aux objets conservés

IM21011837, IM21011840, IM21011841, IM21011838, IM21011836, IM21011835, IM21011839, IM21011842, IM21012059, IM21012061, IM21012063, IM21012070, IM21012066, IM21012067, IM21012064, IM21012060, IM21012062, IM21012065, IM21012069, IM21012068

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fromaget Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/16
église paroissiale Saint-Remi et Saint-Germain
église paroissiale Saint-Remi et Saint-Germain
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image