Église paroissiale de l'Assomption (paysages du canal de Bourgogne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

L'Assomption

Titre courant

Église paroissiale de l'Assomption (paysages du canal de Bourgogne)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Losne

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 76 du versant Saône

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal de Bourgogne

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle, 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1819, 1827, 1841, 1869

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

Phal-Perron (architecte)

Description historique

D'importants travaux sont effectués à l'église de Losne du début du 19e siècle : en 1819 "la construction d'une sacristie et la couverture de l'église", et en 1827 "le rallongement de l'église de cette commune [par la nef et au delà de l'ancien choeur qui sera démoli], la restauration du sanctuaire de l'autel, de deux chapelles et une sacristie" d'après le devis dressé par Toussaint Pignant, arpenteur-géomètre à Saint-Jean-de-Losne. Mais des réparations intérieures sont nécessaires en 1840-1841 : l'escalier menant au clocher, l'enduit des murs, le pavement, partie en dalles et partie en carreaux de terre, et le plafond, en trop mauvais état, doivent être refaits, et il faut en outre fournir des fonts baptismaux, dont l'église était dépourvue, et un confessionnal. Exécutés par Plastre, entrepreneur à Beaune, ces travaux étaient reçus à titre provisoire en 1842 et 1843 et définitivement en 1846. Puis, en 1869, l'église est encore agrandie vers l'Ouest avec la construction d'un nouveau porche et d'un nouveau clocher, d'après le projet dressé le 20 décembre 1868 par Phal-Perron, architecte à Auxonne, tandis que les plafonds sont remplacés par "une voûte en bois plafonnée avec plancher au dessus pour circuler dans les combles" et que des ardoises sont substituées aux tuiles pour la couverture de l'ensemble de l'édifice. Ces utlimes travaux d'importance, exécutés par l'entrepreneur Maltet, furent reçus à titre provisoire en 1870 et à titre définitif en 1871 (Archives départementales de la Côte-d'Or).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, brique, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice de plan en croix latine, avec nef unique et transept saillant. Clocher implanté en façade. Le bâtiment est construit en briques recouvertes d'enduit et seuls la façade et le clocher sont en pierre de taille. L'ensemble est couvert en ardoises. L'entrée est surmontée d'un tympan sculpté en haut relief dans un style inspiré par le 13e siècle : une Vierge à l'Enfant entre deux anges adorateurs.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Vierge à l'Enfant ; ange

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008 ; 2011

Date de rédaction de la notice

2008 ; 2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Inguenaud Virginie, Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

église paroissiale de l'Assomption (canal de Bourgogne)
église paroissiale de l'Assomption (canal de Bourgogne)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image