Église paroissiale Saint-Barthélemy

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Barthélemy

Titre courant

Église paroissiale Saint-Barthélemy

Localisation

Localisation

Bourgogne ; Côte-d'Or (21) ; Léry ; rue Saint-Barthélémy

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Seine-l'Abbaye

Adresse de l'édifice

Saint-Barthélémy (rue)

Références cadastrales

1968 AB 112

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle (?), limite 15e siècle 16e siècle, 17e siècle (?), 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1873

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le choeur, l'avant-choeur avec ses chapelles latérales et l'ancien clocher pourraient être des constructions du 13e siècle. Le gros-oeuvre de la nef ainsi que son portail à encadrement mouluré et linteau en accolade datent probablement de la fin du 15e ou du début du 16e siècle, de même que la niche dissimulée derrière les fausses portes gauches du retable du choeur, mais la voûte et les fenêtres sont des réfections du 17e siècle. En 1846, l'architecte Fénéon-Damotte fit un devis pour diverses réparations et "une niche en maçonnerie pour le confessionnal" (A.D. Côte-d'Or : 2 O 343/2). Un nouveau clocher-porche a été ajouté suivant les projets dressés le 25/5/1872 par E. Lhommelin, architecte à Dijon ; il écrit dans son devis : "L'église est dans un mauvais état ; plusieurs parties se lézardent et ses dispositions sont incommodes pour l'exercice du culte, car le choeur est masqué par l'arcade et par les piliers qui soutiennent le petit clocher existant. Il est donc supposable que dans un certains nombre d'années, lorsque la commune aura les ressources suffisantes cette église sera reconstruite entièrement. Par le présent devis il n'est question aujourd'hui que de la construction d'un nouveau clocher, celui qui existe n'est guère plus élevé que le toit de la nef et il est couvert par un toit plat de telle sorte qu'il ne s'aperçoit de nulle part et que personne ne s'imaginerait en arrivant à Léry qu'il existe une église dans ce pays. Le clocher à construire sera placé en avant de l'église à la place du porche actuel qui est en mauvais état, fort laid et n'est point situé dans l'axe de l'église. Le clocher construit en avant de l'église actuelle permettra pour l'avenir de donner à la nouvelle église des dispositions convenables, et pour le présent, si la commune le jugeait utile, de démasquer le choeur actuel en enlevant les piliers et le mur qui le sépare de la nef". La construction du clocher est due à N. Ratel, entrepreneur à Ahuy (A.D. Côte-d'Or : 2 O 343/3). En 1896 la sacristie fut agrandie par D.E. Fraivret, entrepreneur de maçonnerie à Labergement-lès-Nolay, et R. Deschamps de Nolay (A.D. Côte-d'Or : 2 O 343/6).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile plate, calcaire en couverture, tuile mécanique, ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, voûte en berceau, à lunettes

Typologie de couverture

Toit à deux pans, croupe ronde, toit en pavillon, toit à longs pans, croupe polygonale, appentis, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie, escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est située au centre du village, dans l'enclos du cimetière. Elle est construite en moellon calcaire sauf une partie de la façade du clocher-porche en pierre de taille ; un ancien enduit à la chaux avec faux appareil gravé existe encore sur les murs latéraux de la nef, du choeur et de la tourelle hors-oeuvre. Le clocher-porche, curieusement raccordé à la nef, est encadré de deux corps, celui de droite abrite la cage de l'escalier en vis menant à la chambre des cloches, celui de gauche, une petite pièce polygonale sous coupole où se trouvaient anciennement les fonts baptismaux. Un portail en accolade à encadrement mouluré ouvre sur la nef ; cette dernière, couverte d'un berceau plein-cintre à lunettes, comprend trois travées séparées par des arcs doubleaux sur pilastres. La première travée est aveugle : à gauche, le confessionnal a été placé sous une arcade fermée par une maçonnerie doublant le mur à l'extérieur, à droite, la voûte est contrebutée par un large arc-boutant s'appuyant sur le mur de clôture voisin. L'avant-choeur est constitué de la travée sous l'ancien clocher que flanquent deux chapelles, l'ensemble est voûté d'ogives sur culots. Une tourelle d'escalier en vis hors-oeuvre, à porte d'entrée extérieure, donne accès à l'ancien clocher sur lequel on peut voir, depuis le comble de la nef, les rampants de l'ancien toit. La nef et l'avant-choeur communiquent par trois arcs brisés reposant sur des piliers carrés, au centre, sur des culots moulurés contre les murs latéraux. Le choeur, à deux travées inégales, dont la première aveugle, est couvert d'un berceau brisé avec doubleau central supporté par des culots moulurés proches de ceux de l'avant-choeur ; dans le mur droit de la première travée se trouve une porte murée à linteau sur coussinets, dans celui de la deuxième un petit lavabo trapézoïdal. Derrière la boiserie du retable du choeur, à gauche, existe encore, bien qu'en partie bûchée, une niche moulurée en accolade peinte en couleurs vives. Toutes les fenêtres sont en plein-cintre et pourvues de menuiseries à carreaux. La sacristie a été construite dans le prolongement des contreforts du chevet, elle est couverte d'un plafond en frisette et éclairée par deux fenêtres rectangulaires. Le toit à longs pans de la nef est en tuile mécanique, le toit à deux pans du choeur et la croupe ronde de la tourelle en pierre plate, les toits en appentis des chapelles, le toit en pavillon de l'ancien clocher et celui à deux pans de la sacristie en tuile plate, les croupes polygonales des corps latéraux du massif antérieur et la flèche polygonale du clocher en ardoise.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1976/07/23 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise, à l'exclusion du clocher et de ses annexes latérales (cad. AB 112) : inscription par arrêté du 23 juillet 1976

Référence aux objets conservés

IM21011526, IM21011537, IM21011536, IM21011532, IM21011525, IM21011534, IM21011538, IM21011531, IM21011533, IM21011377, IM21011379, IM21011376, IM21011378, IM21011374, IM21011530, IM21011535, IM21011527, IM21011528, IM21011529, IM21011373, IM21011375, IM21011392, IM21011382, IM21011386, IM21011381, IM21011383, IM21011389, IM21011393, IM21011385, IM21011395, IM21011391, IM21011387, IM21011390, IM21011384, IM21011388, IM21011380

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fromaget Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55