Église paroissiale Saint-Louis

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Louis

Titre courant

Église paroissiale Saint-Louis

Localisation

Localisation

Bourgogne ; Côte-d'Or (21) ; Chanceaux ; Grande Rue

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Seine-l'Abbaye

Adresse de l'édifice

Grande Rue ()

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 17e siècle, 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1682, 1858

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Selon Courtépée, l'ancienne église Saint-Anthime faisait partie du prieuré du même nom autour duquel se trouvait le village en 1272. Il était situé entre Chanceaux et le hameau du Tertre. A l'époque de Courtépée, l'ancien village était déjà en ruines. L'église s'était écroulée entre 1667 et 1673, et la messe paroissiale était dite en la chapelle Notre-Dame érigée à Chanceaux ; c'est là que Louis XIV l'entendit lors de son passage vers la Franche-Comté en 1674. Il serait à l'origine de la construction à Chanceaux de l'actuelle église Saint-Louis et assista, en 1682, à sa bénédiction et à la célébration de la première messe. En 1820, un devis de l'architecte Claude Saint-Père prévoit "un portique à quatre colonnes doriques supportant une frise couronnée d'un fronton" et l'exhaussement du clocher afin d'y placer une horloge. Le projet est révisé en 1822 et les travaux adjugés en 1824 ne concernent pas le clocher (A.D. Côte-d'Or : 2 O 148/1). L'architecte dijonnais Alfred Sirodot est chargé, en 1858, de faire un devis estimatif des travaux à exécuter au clocher pour pouvoir y poser l'horloge communale ; la réception définitive de la reconstruction du clocher a lieu le 14 novembre 1861 (A.D. Côte-d'Or : 2 O 148/5). La flèche a été recouverte en 1978.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile plate, tuile mécanique, ardoise, zinc en couverture

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, voûte en berceau, à lunettes

Typologie de couverture

Toit à deux pans, croupe polygonale, appentis, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église, située dans le village, au milieu du cimetière, est bâtie en moellon équarri enduit, exceptés la façade et le clocher en moyen appareil en pierre de taille. C'est un édifice de plan en croix latine, à chevet polygonal au sud-ouest ; la façade est précédée d'un porche à quatre colonnes monolithes. La nef comprend quatre travées dont la première, sous clocher, est occupée par une tribune soutenue par une voûte en berceau transversal à lunettes, les trois autres travées sont voûtées en berceau longitudinal à lunettes ; la deuxième est flanquée de petites chapelles, ajoutées entre les contreforts, couvertes d'un berceau transversal et la quatrième, plus large, de chapelles avec voûte à lunettes. Le choeur voûté d'ogives se compose d'une travée droite et d'une abside polygonale dont les deux pans obliques sont percés de portes rectangulaires ouvrant sur deux sacristies plafonnées construites entre les contreforts. Les arcs doubleaux de la nef et les arcades des chapelles sont en plein-cintre avec, pour ces dernières, des clefs et des impostes en relief ; les ogives et les arcs doubleaux retombent sur des culots moulurés. La tribune est desservie par un escalier tournant en pierre dont la cage se trouve à gauche, entre les contreforts du massif antérieur. Les toits à deux pans de la nef et du choeur ainsi que la croupe polygonale de l'abside sont en tuile plate, les appentis des chapelles et des sacristies en tuile mécanique, ceux des corps latéraux du massif antérieur et la flèche du clocher en ardoise. Le portique de la façade est couvert en zinc.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Losange

Description de l'iconographie

Losanges dans des rectangles en relief sous les baies de la chambre des cloches.

Protection

Référence aux objets conservés

IM21011735, IM21011737, IM21011541, IM21011545, IM21011547, IM21011733, IM21011549, IM21011731, IM21011734, IM21011736, IM21011542, IM21011544, IM21011543, IM21011540, IM21011546, IM21011548, IM21011732, IM21011539, IM21011550, IM21011623, IM21011633, IM21011397, IM21011655, IM21011627, IM21011635, IM21011625, IM21011630, IM21011396, IM21011622, IM21011398, IM21011632, IM21011399, IM21011634, IM21011629, IM21011626, IM21011631, IM21011624, IM21011628

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fromaget Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/63
église paroissiale Saint-Louis
église paroissiale Saint-Louis
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image