Ancien manoir de Gincey

Désignation

Dénomination de l'édifice

Manoir

Appelation d'usage

Manoir de Gincey

Destination actuelle de l'édifice

Ferme

Titre courant

Ancien manoir de Gincey

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Mont-Saint-Jean

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pouilly-en-Auxois

Lieu-dit

Gincey

Références cadastrales

1964 A2

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Logis ; grange ; étable ; fenil ; remise ; poulailler

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 16e siècle ; 1ère moitié 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Chabot Léonor (commanditaire)

Description historique

Manoir construit vers 1570 pour Léonor Chabot, comte de Charny et seigneur de Mont-Saint-Jean, gouverneur du roi en Bourgogne. La plupart des dépendances datent de la première moitié du 19e siècle ; seule la grange située à gauche de la cour pourrait être contemporaine du logis.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile plate ; tuile mécanique ; calcaire en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; toit en pavillon

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier en équerre, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Isolé en contrebas du bourg de Mont-Saint-Jean, le manoir se compose d'un logis et de bâtiments agricoles distribués autour d'une vaste cour fermée par un mur de pierre sèche. Le logis de plan en U est formé d'un corps principal flanqué de deux tours carrées demi-hors-oeuvre en façade, à l'alignement des murs latéraux. Un escalier extérieur en équerre placé entre les deux tours dessert le rez-de-chaussée surélevé. Une porte sous l'escalier donne accès au sous-sol, éclairé par de petites fenêtres ouvertes dans les murs latéraux. La porte d'entrée du rez-de-chaussée, à chambranle mouluré, est fermée par deux vantaux et un tympan de menuiserie à panneaux décorés de losanges et cloutés de rosettes en ferronnerie ; elle est accostée de deux fenêtres grillées, dont l'une à piédroit commun. Deux fenêtres dans le mur gauche et une dans le mur droit éclairent le corps principal ; dans le mur postérieur s'ouvrait une fenêtre aujourd'hui murée. Les tours sont percées de jours carrés et d'une porte basse à encadrement chanfreiné. Les chaînes d'angle, ainsi que l'encadrement des jours carrés des tours et de la fenêtre postérieure murée sont en bossage rustique. Une corniche moulurée règne sur les trois corps de bâtiment. Le corps principal est couvert d'un toit en pavillon, avec une grande souche de cheminée sur le versant antérieur, qui se prolonge en auvent entre les deux tours. Les dépendances situées à l'entrée de la cour, face au logis, comprennent une petite maison d'habitation, flanquée d'une longue étable surmontée d'un fenil. En retour d'équerre, un vaste bâtiment abritant granges et étable présente une porte rectangulaire à encadrement chanfreiné et, à l'extrémité droite, une porte en plein-cintre. Cet ensemble de bâtiments possédait une couverture de laves, dont subsiste l'égout des toits, refaits en tuile mécanique. De l'autre côté d'un chemin traversant la cour se trouvent deux poulaillers implantés en L et, à droite, un bâtiment allongé couvert de tuile plate comportant une grange entre deux étables ; il est flanqué à gauche d'une remise.

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Logis

Observations concernant la protection de l'édifice

Le logis, non remanié, est un témoignage intéressant de l'architecture seigneuriale de la seconde moitié du 16e siècle.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1968

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Mary Marie-Claude ; Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/11