Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Commarin ; R.D. 977 bis

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pouilly-en-Auxois

Adresse de l'édifice

R.D. 977 bis

Références cadastrales

19434 C 111 à 120

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Chapelle ; écurie ; communs ; parc ; portail

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 15e siècle ; 1er quart 17e siècle ; 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e moitié 19e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Cortiambles Jacques de (commanditaire) Vienne Charles 1er de (commanditaire) Vienne Marie-Judith de (commanditaire)

Description historique

Une maison-forte a dû exister à Commarin dès le 12e siècle. Jacques de Cortiambles, chambellan de Philippe le Hardi, la transforme au début du 15e siècle en une forteresse qui a donné son plan au château : une enceinte carrée cantonnée de tours rondes et entourée de douves, précédée d'une basse-cour ; de cette époque subsistent deux tours rondes et une chapelle voûtée d'ogives. Au début du 17e siècle, Charles 1er de Vienne fait rebâtir l'aile est et abattre l'aile nord, puis construire en 1622-1623 une grande écurie et deux pavillons aux angles de la basse-cour ; le portail qui y donnait accès a été transféré à l'entrée des communs au 19e siècle. Le corps principal et l'aile ouest sont reconstruits de 1702 à 1713 par l'architecte dijonnais Paris, à la suite de l'effondrement d'une des tours d'angle sud. En 1717, Anne de Chastellux fait combler le fossé entre le logis et la basse-cour et bâtir un petit pavillon entre la tour nord-est et l'écurie ; celle-ci est reconstruite en 1744 par l'entrepreneur Machureau pour Marie-Judith de Vienne, qui entreprend des travaux d'entretien et de décoration de l'édifice. Au 19e siècle, un parc à l'anglaise remplace le jardin régulier, la chapelle est restaurée en 1851-1854, le décor intérieur modifié entre 1850 et 1860 par des artisans d'art parisiens sur des plans de l'architecte Dusillon, qui rebâtit aussi l'écurie.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; enduit

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Typologie de plan

Plan symétrique

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives ; voûte en berceau

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe ; toit en pavillon ; toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château occupe un quadrilatère entouré de douves, auquel on accède par un pont dormant. Le logis se compose d'un corps central et de deux ailes en retour flanquées chacune d'une grosse tour ronde sur l'angle externe. Le corps central et l'aile ouest comportent un étage carré et un étage de comble, l'aile est, deux étages carrés ; les étages sont marqués par un bandeau régnant au niveau de l'appui des fenêtres. Au rez-de-chaussée de l'aile est se trouve une chapelle à deux travées voûtées d'ogives ; l'étage est desservi par un escalier rampe sur rampe à deux volées droites, couvert d'une voûte en berceau et orné de niches à décor stuqué. Les tours d'angle comprennent une salle en sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré ; leurs fenêtres sont ornées d'arcs en accolade et d'écussons ; un lanternon couronne la tour gauche, dite de l'horloge. Un petit pavillon à un étage, dont le rez-de-chaussée présente deux arcades, relie cette tour au long bâtiment des écuries. Au nord, deux pavillons rectangulaires à deux étages, dont l'un jouxte les écuries et l'autre est isolé au nord-ouest, marquent la limite de l'ancienne basse-cour. En face des écuries, une rampe pavée donne accès au fossé ouest, qui servait d'abreuvoir. Autour du château s'étend un vaste parc à l'anglaise. Dans l'axe du corps central, un portail en fer forgé est précédé d'une allée cavalière longue de deux kilomètres. Remonté près des communs, l'ancien portail en pierre à décor de bossages est percé d'une porte cochère en plein-cintre, entre deux travées de colonnes toscanes où s'inscrit une niche concave ; celles-ci portent un fronton triangulaire interrompu par un édicule à fronton cintré, surmonté de l'aigle des Vienne ; la devise de la famille "Tout bien à Vienne", se lit sur la frise de l'entablement.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture ; décor stuqué ; céramique

Indexation iconographique normalisée

Armoiries ; trophée ; cheval ; aigle ; licorne ; buste ; cartouche ; volute ; draperie ; figure : en gaine ; feuillage

Description de l'iconographie

Le fronton du corps central est sculpté de trophées militaires ; un écu aux armes de Vienne et Fauche de Domprel surmonte la porte de l'aile est, un cheval en haut relief, la porte de l'écurie, un aigle (symbole héraldique de la famille de Vienne) , l'ancien portail de la cour des communs. L'escalier de l'aile est présente un décor stuqué de niches avec bustes à l'antique, encadrées de cartouches à volutes, de guirlandes de draperies et de figures engainées ; une licorne en ronde-bosse est couchée sur une console, près de la porte d'entrée. La grande salle du premier étage possède un carrelage en terre cuite vernissée à motifs de feuillage.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1949/09/21 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Château, communs, douves, parc et sol de l'allée d'accès : classement par arrêté du 21 septembre 1949.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Portail

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1969

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55