Château fort

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Titre courant

Château fort

Localisation

Localisation

Bourgogne 21 Châteauneuf

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pouilly-en-Auxois

Références cadastrales

1954 AB 222

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Donjon, enceinte, chapelle, puits

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 12e siècle, milieu 14e siècle (?), 4e quart 15e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

17e siècle, 18e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Pot Philippe (commanditaire)

Description historique

Un château appelé le "castrum novum", dont seul subsiste le donjon, est bâti dans la seconde moitié du 12e siècle pour Jean, fils cadet du seigneur de Chaudenay, qui s'y installe vers 1175 et prend le nom de Châteauneuf. C'est, semble-t-il, au milieu du 14e siècle, que le château est doté du plan défensif d'ensemble encore visible aujourd'hui. La dernière héritière des Châteauneuf, Catherine, ayant été exécutée en 1456 pour le meurtre de son mari, la seigneurie est confisquée par le duc de Bourgogne Philippe le Bon, qui en fait don à son conseiller Philippe Pot. Celui-ci lance une grande campagne de construction : la chapelle dédiée à Notre-Dame et saint Jean est consacrée en 1481, l'édification du "grand logis" qui lui est adossé entraîne un remaniement de la courtine et de la tour sud-ouest, un second logis dit "de Philippe Pot" vient compléter l'ensemble. De cette époque semble dater aussi l'ouverture, dans la courtine sud-est, d'une porte avec pont-levis. Les propriétaires suivants, les Vienne notamment, se contentent d'aménager quelques appartements et de remanier la façade du logis. Le château est classé en 1894 et Charles Suisse entreprend en 1902 des travaux de consolidation. Donné à l'Etat en 1936 par Georges de Vogüé, il fait l'objet dans le dernier quart du 20e siècle d'un réaménagement des salles du premier étage et de plusieurs campagnes de travaux, dont la couverture du logis Philippe Pot, jusqu'alors à ciel ouvert (d'après F. Vignier).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Typologie du couvrement

Coupole, lambris de couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit en pavillon, flèche conique, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie, escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâti à l'extrémité d'un éperon rocheux, le château domine la vallée de la Vandenesse. Protégé sur ses flancs nord et est par un large fossé taillé dans le roc, il est constitué d'une enceinte allongée formée de hautes courtines et flanquée de cinq tours rondes. On y accédait au nord-est et au sud-est par deux pont-levis à flèches. L'enceinte renferme un donjon presque carré et deux corps de logis adossés aux courtines, ainsi qu'une chapelle isolée du rempart à l'origine. Au nord-ouest, le donjon, dont les baies ont été remaniées, présente sous la corniche des fenêtres de tir, en partie murées ; on accède à l'étage par un escalier extérieur contemporain des derniers aménagements intérieurs. Entre le donjon et l'entrée nord-est, le parement intérieur de la courtine est ponctué de corbeaux qui supportaient un chemin de ronde ; au milieu de cette courtine, une tour carrée arasée porte les traces d'un pont-levis archaïque à balancier. Les deux tours flanquant l'entrée actuelle sont desservies chacune par un escalier en vis, l'un dans une tourelle polygonale hors-oeuvre, l'autre dans-oeuvre en façade. Les deux grosses tours d'angle en fer-à-cheval du flanc sud-est comportent un étage de soubassement couvert d'une coupole à oculus zénithal et un rez-de-chaussée voûté, percés de canonnières ; les deux étages d'habitation, ruinés, sont pourvus de cheminées et de fenêtres à coussiège. Le logis principal, dont la façade en pierre de taille a été remaniée, comprend un étage carré et un étage de comble éclairé par des lucarnes à jouées de pierre et haut pignon à rampants fleuronnés. Il est flanqué d'une tourelle d'escalier octogonale, dont la porte jouxte un puits sous auvent. Ce bâtiment comprend au rez-de-chaussée une grande salle avec cheminée monumentale ; l'étage conserve une chambre avec fenêtres à coussièges et cloison en pan-de-bois ; la distribution des autres pièces a été refaite à l'époque classique. Située dans le prolongement du logis, la chapelle rectangulaire, couverte d'un berceau lambrissé, est ornée de peintures murales. Le second logis dit de Philippe Pot ou logis des hôtes, a perdu toutes ses divisions intérieures, sauf le mur de refend ; seules sont conservées les cheminées monumentales, dont celles des cuisines au rez-de-chaussée. Il était desservi par un escalier en vis dans-oeuvre en façade, dont la tourelle circulaire émerge du toit.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, peinture (étudiée dans la base Palissy), céramique (étudiée dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Fleuron

Description littéraire de l'iconographie

La porte des logis et les lucarnes sont ornés de fleurons sculptés.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1894/12/10 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM21009625, IM21009225, IM21009228, IM21009229, IM21009226, IM21009227

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Cheminée

Observations concernant la protection de l'édifice

Cet édifice est l'un des rares châteaux de Bourgogne à avoir conservé ses structures médiévales.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1993

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jugie Pierre, Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/82
Château fort
Château fort
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image