Église paroissiale de l'Assomption

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

De l'Assomption

Titre courant

Église paroissiale de l'Assomption

Localisation

Localisation

Bourgogne ; Côte-d'Or (21) ; Vandenesse-en-Auxois ; R.D. 977 bis

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pouilly-en-Auxois

Adresse de l'édifice

R.D. 977 bis

Références cadastrales

1936 D2 109

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 12e siècle 13e siècle, 2e moitié 13e siècle, 3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

16e siècle, 4e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Les bras du transept sont les parties les plus anciennes de l'édifice ; ils peuvent être datés de la fin du 12e ou du début du 13e siècle. Avant sa reconstruction, la nef "de style roman" selon le rapport de l'architecte départemental Suisse en 1851, présentait une voûte semblable à celle des bras du transept ; précédé d'un porche en charpente, son portail en plein-cintre, avec ébrasement à trois ressauts et tympan sur coussinets décoré d'un arc trilobé, était couronné d'une archivolte retournée, selon un schéma fréquent en Bourgogne au 13e siècle. Les chapelles qui flanquent la première travée du choeur ont sans doute été bâties également au 13e siècle, si l'on en juge d'après leurs ouvertures extérieures, mais leur voûtement n'est pas antérieur au 15e siècle. Le choeur a été reconstruit dans la 2e moitié du 13e siècle, comme l'indiquent le profil des nervures et le décor sculpté des clefs de voûte ; la voûte et les chapiteaux de la croisée ont été refaits à cette époque, ainsi que l'étage supérieur du clocher, dont les baies ouest et est, plus tardives, datent du 16e siècle. La nef, dont les murs gouttereaux étaient déversés par la poussée de la voûte, elle-même surchargée par la couverture en laves posée sans charpente, fut entièrement reconstruite de 1856 à 1859. Entre 1898 et 1900, les murs du clocher furent démolis jusqu'au bandeau, remontés avec les baies d'origine et exhaussés ; on remplaça la courte flèche carrée par une haute flèche octogonale ; l'horloge fut posée en 1903.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile plate, ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, voûte en berceau brisé

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à deux pans, appentis, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Construite sur un terre-plein, l'église est longée au nord par le cimetière, au sud, par un terrain de sport et une propriété privée. La nef comprend deux travées couvertes de voûtes d'ogives séparées par un arc doubleau ; les nervures reposent au centre sur un pilastre à dosseret et aux angles sur des culots. Les bras du transept, dont les murs ouest et est sont couronnés d'une corniche chanfreinée, sont voûtés en berceau brisé ; la croisée est voûtée d'ogives avec oculus central. Le choeur à deux travées est voûté d'ogives à mouluration complexe reposant à l'ouest sur les piliers de la croisée, au centre et à l'est sur des culots. La première travée est flanquée de deux chapelles latérales, avec lesquelles elle communique par une large arcade segmentaire. La chapelle nord ouvre sur le transept par une arcade brisée, la chapelle sud, par une ouverture en arc segmentaire surmontée d'une baie en plein-cintre à feuillure. Les deux chapelles sont couvertes de voûtes d'ogives à nervures chanfreinées reposant sur des culots prismatiques et éclairées par une étroite fenêtre en plein-cintre ; une fenêtre de même type, murée, est visible dans le mur est de la chapelle nord. La seconde travée du choeur est percée de deux hautes fenêtres en arc brisé dans les murs latéraux et d'une fenêtre à trois lancettes en arc brisé dans le mur du chevet ; dans le mur sud, derrière la boiserie, se trouve un lavabo en arc trilobé à deux cuvettes et dans le mur nord, une niche rectangulaire à feuillure. La sacristie, au sud du choeur, est à l'alignement de la chapelle ; au nord, une tourelle d'escalier hors-oeuvre surmontée d'une lanterne donne accès au comble. Le clocher est percé sur ses faces nord et sud de baies jumelées en arc brisé, à l'ouest et à l'est, d'une baie en plein-cintre à remplage. Une corniche à modillons règne sur la nef, le clocher et les pignons du transept. Le comble du choeur a été surélevé (un solin d'appareil visible sur le mur est du clocher marque le niveau de l'ancienne toiture) et le versant sud du toit se prolonge sur la chapelle. Le toit du bras nord du transept couvre aussi la chapelle voisine. La chapelle sud et la sacristie sont couvertes de toits en appentis, le clocher, d'une flèche octogonale, la tourelle d'escalier, d'une flèche hexagonale.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Christ ; Vierge à l'Enfant ; personnage ; roi ; homme : en buste ; atlante ; animal fabuleux ; feuillage

Description de l'iconographie

Les clefs de voûte du choeur représentent le Christ en majesté et la Vierge à l'Enfant, les chapiteaux de la croisée du transept sont sculptés d'allégories des vices (orgueil, intempérance, luxure, colère) , de personnages en atlante ou en buste, d'animaux fantastiques et de feuilles découpées.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1927/06/03 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM21010174, IM21010187, IM21010188, IM21010194, IM21010191, IM21009998, IM21010182, IM21010184, IM21010192, IM21010193, IM21010186, IM21009999, IM21010181, IM21010189, IM21010198, IM21010195, IM21010199, IM21009997, IM21010176, IM21010178, IM21010180, IM21010190, IM21010175, IM21010183, IM21010177, IM21010196, IM21010179, IM21010185, IM21010197

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1981

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55