Église paroissiale Sainte-Sabine

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Sabine

Titre courant

Église paroissiale Sainte-Sabine

Localisation

Localisation

Bourgogne 21 Sainte-Sabine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pouilly-en-Auxois

Références cadastrales

1954 AB 188

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 12e siècle, 1ère moitié 13e siècle, limite 13e siècle 14e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e moitié 17e siècle, 3e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le choeur et le transept, édifiés vers 1150, sont les parties les plus anciennes de l'église. La nef a été bâtie vers 1160-1170, mais ses parties hautes datent de la fin du 13e siècle ; la façade occidentale (refaite au 19e siècle) a probablement été élevée dans la 1ère moitié du 13e siècle. Le clocher-porche pourrait dater des années 1300-1320. Vers 1650, le transept est restauré et la voûte de la chapelle sud refaite ; une chapelle seigneuriale est bâtie (?) en 1675 au nord du choeur. En 1757, le clocher est consolidé par des tirants de fer ; de 1785 à 1788, on répare la nef (qui n'a plus son couvrement d'origine, mais une voûte coupant le vaisseau en hauteur et masquant les fenêtres hautes) , ainsi que les trompes de la flèche octogonale en tuf et la charpente couverte en bardeaux dont elle est revêtue. Au milieu du 19e siècle, le clocher-porche menace ruine et l'église est très délabrée. Ch. Suisse dresse en 1851 les plans de l'édifice. Les travaux de restauration, exécutés en régie de 1860 à 1867 d'après un devis sommaire de Viollet-le-Duc de 1855, sont dirigés par Grosley, architecte à Semur : restauration des piles du clocher, des murs et des contreforts des bas-côtés, démolition de la flèche en tuf au profit d'une flèche en charpente, reconstruction de la façade ouest, démolition de la voûte de la nef, remplacée par une fausse voûte en bois avec nervures en plâtre, adjonction de deux fenêtres hautes dans la dernière travée de la nef. En 1885, Mairet restaure le choeur et le transept. En 1911, la couverture de laves du choeur et du transept est refaite et en 1913, la chapelle de la Vierge est restaurée par Louzier.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil, moellon

Matériaux de la couverture

Ardoise, tuile plate

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte en berceau brisé, voûte d'ogives, voûte d'arêtes, fausse voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert, toit à deux pans, appentis, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Située au centre du village, en bordure de la rue principale, l'église est entourée du cimetière. La nef à trois travées comprend un haut vaisseau central, couvert de fausses voûtes d'ogives, et des bas-côtés voûtés d'arêtes ; les trois vaisseaux communiquent par de grandes-arcades brisées à ressaut, dont le premier rouleau repose sur un pilastre à chapiteau sculpté. Un bandeau chanfreiné règne sur les murs latéraux du vaisseau central, au-dessus des grandes-arcades. Le transept bas, peu saillant, dont les bras sont voûtés en berceau brisé et dont la croisée est couverte d'une voûte d'ogives, précède la travée unique du choeur à chevet plat, flanqué de deux chapelles ; le choeur et la chapelle sud sont voûtés en berceau brisé, la chapelle nord (actuelle sacristie) , plus vaste, à l'alignement du chevet et du bras nord du transept est voûtée d'ogives sur culots. A l'exception des fenêtres hautes des deux premières travées de la nef et de celle du bras nord du transept, en arc brisé à deux lancettes et trèfle de réseau, l'ensemble des baies a été très remanié, notamment le portail et les fenêtres de la façade ouest, ainsi que les fenêtres en plein-cintre des bas-côtés. Le vaisseau central est précédé d'un clocher-porche, épaulé par des contreforts d'angle jumelés en équerre. Le porche, de même hauteur que le vaisseau central, est ouvert sur trois côtés par de hautes arcades brisées à double rouleau ; il est couvert d'une voûte d'ogives à clef annulaire. L'étage du beffroi, percé sur trois faces d'une baie en arc brisé à remplage, est desservi par un escalier en vis situé entre les contreforts du pilier antérieur gauche ; une baie rectangulaire à encadrement chanfreiné est ouverte dans la face est. Le clocher est couvert d'une flèche octogonale.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Être humain ; tête ; feuillage ; crochet

Description littéraire de l'iconographie

Les chapiteaux des grandes arcades de la nef et des doubleaux des bas-côtés, comme ceux du porche, sont sculptés de motifs végétaux stylisés, dont certains à crochets, ceux des pilastres du vaisseau central, de frises de feuilles découpées. Les culots d'angle du vaisseau central sont ornés de têtes. A l'extérieur, l'extrémité des rouleaux d'archivolte des fenêtres hautes présente de petits personnages sculptés.

Commentaires d'usage régional

Clocher-porche

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1910/10/26 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM21009877, IM21009890, IM21009900, IM21009872, IM21009894, IM21009905, IM21009911, IM21009897, IM21009901, IM21009881, IM21009891, IM21009892, IM21009886, IM21009889, IM21009895, IM21009896, IM21009904, IM21009880, IM21009885, IM21009902, IM21009884, IM21009908, IM21009898, IM21009913, IM21009873, IM21009879, IM21009888, IM21009914, IM21009869, IM21009883, IM21009878, IM21009875, IM21009876, IM21009893, IM21009899, IM21009909, IM21009887, IM21009906, IM21009912, IM21009871, IM21009874, IM21009903, IM21009870, IM21009882, IM21009907, IM21009910, IM21009915

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Tour porche

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1982

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lauvergeon Bernard, Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55