église paroissiale Sainte-Anne, anciennement Saint-Gengoux

Désignation

Dénomination

église paroissiale

Vocable

Saint-Gengoux ; Sainte-Anne

Titre courant

église paroissiale Sainte-Anne, anciennement Saint-Gengoux

Localisation

Localisation

Bourgogne 21 Maconge

Aire d'étude

Pouilly-en-Auxois

Adresse

Eglise (place de l')

Référence cadastrale

1936 B2 318

Milieu d'implantation

en village

Historique

Datation des campagnes principales de construction

limite 15e siècle 16e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

limite 16e siècle 17e siècle (?), 3e quart 19e siècle

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

Goin Félix (architecte)

Justification de l'attribution

attribution par source

Commentaire historique

L'édifice date de la fin du 15e ou du début du 16e siècle, comme l'indiquent la mouluration des poinçons de la charpente de la nef (apparente à l'origine ?) , les arcades brisées, les voûtes des chapelles et de la sacristie, les niche et lavabos ainsi que la baie du chevet. La voûte du choeur semble avoir été refaite, peut-être à la fin du 16e ou au début du 17e siècle (la poutre de gloire porte la date 1619) ; certaines fenêtres de la nef et du choeur ont aussi été remaniées. Le clocher, en mauvais état, a été transformé en 1853 d'après des plans et devis de Goin : la partie supérieure des murs fut alors démolie pour en diminuer l'épaisseur et une flèche en chêne et ardoise remplaça le toit en pavillon couvert de pierre plate ; une représentation de l'élévation antérieure avant travaux montre que les anciennes baies du clocher présentaient un couvrement à redents. La couverture en pierre plate de l'église fut refaite en tuile en 1909.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, enduit

Matériau de la couverture

tuile plate, ardoise

Parti de plan

plan en croix latine

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Type et nature du couvrement

voûte en berceau plein-cintre, voûte d'ogives

Type de la couverture

toit à longs pans, toit à deux pans, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier intérieur : escalier droit, en charpente

Commentaire description

L'église est située au centre du village, sur une place surélevée ; l'élévation sud se trouve dans une propriété privée. Une tour-clocher massive, hors-oeuvre en façade, présente un portail en arc brisé dans une profonde embrasure ; les murs du clocher forment une retraite talutée sous le niveau supérieur, percé sur les quatre faces de baies jumelées en plein-cintre. Au rez-de-chaussée de la tour se trouve un vestibule, dont les murs latéraux sont couronnés d'une corniche biseautée, et dont le plafond repose sur des corbeaux de pierre ; il ouvre sur la nef par une porte en menuiserie inscrite dans une arcade brisée. Couverte d'un plafond supporté par cinq poutres, la nef est éclairée au sud par deux petites fenêtres en plein-cintre, au nord par une fenêtre en plein-cintre plus large ; elle communique avec le choeur par une large arcade brisée à impostes ; les trois fermes de sa charpente ont des poinçons moulurés. Dans la partie antérieure du choeur, deux arcades brisées ouvrent sur deux chapelles latérales voûtées d'ogives sur culots. La chapelle nord, à l'arcade délardée, est pourvue d'un hagioscope ; un écu lisse, situé à proximité de l'arcade, est sculpté dans l'angle antérieur gauche du choeur. La chapelle sud possède une porte latérale et un lavabo en accolade à arête chanfreinée ; le mur antérieur, couronné à l'extérieur d'une corniche en doucine, est percé d'un jour rectangulaire, inscrit dans un large ébrasement intérieur muré. Dans le choeur, voûté en berceau, deux piliers carrés au centre des murs latéraux supportent une poutre de gloire. Le lambris du choeur dissimule à droite la porte en arc segmentaire de la sacristie, à gauche une niche à encadrement mouluré et linteau décoré d'un arc en accolade, dans le mur du chevet, un lavabo en accolade à arête chanfreinée. Les murs extérieurs du choeur sont couronnés d'une corniche. La sacristie, au sud du choeur, est couverte comme les chapelles d'une voûte d'ogives sur culots et éclairée par une fenêtre en plein-cintre ébrasée. La nef et le choeur sont couverts d'un toit à longs pans, les chapelles et la sacristie d'un toit à deux pans, le clocher d'une flèche octogonale.

Technique du décor des immeubles par nature

sculpture, peinture (étudiée dans la base Palissy), vitrail (étudié dans la base Palissy)

Représentation

armoiries

Précision sur la représentation

Dans le mur du chevet, un écu sculpté dans un cartouche porte les armes de Richard de La Palud, seigneur de Meilly dont dépendait Maconge, et de Philiberte de Rye, sa seconde épouse, morte avant 1545.

Protection

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM21009432, IM21009443, IM21009423, IM21009424, IM21009428, IM21009429, IM21009436, IM21009456, IM21009458, IM21009427, IM21009426, IM21009439, IM21009455, IM21009445, IM21009448, IM21009450, IM21009440, IM21009444, IM21009452, IM21009457, IM21009421, IM21009422, IM21009425, IM21009442, IM21009446, IM21009438, IM21009454, IM21009431, IM21009453, IM21009430, IM21009441, IM21009451, IM21009435, IM21009434, IM21009437, IM21009433, IM21009447, IM21009449

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de la commune

Références documentaires

Date d'enquête

1981

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55