Église paroissiale Saint-Germain

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Germain

Titre courant

Église paroissiale Saint-Germain

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Essey

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pouilly-en-Auxois

Références cadastrales

1941 B1 37

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle ; 1ère moitié 16e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

La baie et les contreforts du chevet permettent de dater le choeur du 13e siècle. Les chapelles latérales sont des adjonctions de la première moitié du 16e siècle, de même que le clocher, épaulé de contreforts massifs. La nef, dont le couvrement a été remanié comme celui du choeur, pourrait être contemporaine de cette campagne de construction, comme semble l'indiquer la forme de ses fenêtres. Des réparations ont été effectuées de 1768 à 1770, d'après un devis de Caristie dressé en 1763, revu en 1764 par Machureau, architecte à Semarey : mur intérieur de la tour du clocher, murs gouttereaux de la nef, voûte de la chapelle nord, contreforts, vitraux, réfection de la flèche. En 1779, un devis de Madin, complété par Guillemot en 1783, prévoit une nouvelle charpente, réalisée en 1784-1785. Les murs de la nef menaçant ruine par défaut de fondation, Plichon préconise en 1814 la pose de tirants. En 1829-1830, on refait à neuf la charpente de la nef, en exhaussant de 50 cm les murs latéraux et on remplace le "plafond cintré en planches" par une fausse-voûte en plâtre sur cintres de bois ; les corniches en plâtre sont remplacées par d'autres en sapin, d'après un devis d'Ouvrard, architecte à Dijon. La fenêtre du chevet est obturée en 1884. Les murs du clocher sont renforcés de tirants et exhaussés lors de la réfection du beffroi en 1893 et la flèche est restaurée l'année suivante.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; pierre de taille ; maçonnerie ; enduit

Matériaux de la couverture

Tuile plate ; ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Fausse voûte en anse-de-panier ; voûte en berceau en anse-de-panier ; voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; toit à deux pans ; appentis ; flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Située au centre du village, dans l'enclos du cimetière, l'église est construite sur un terrain en légère déclivité est-ouest. La tour du clocher, hors-oeuvre en façade, est percée d'un portail en plein-cintre à moulure concave, et de jours à large ébrasement intérieur dans les murs latéraux ; le niveau supérieur, essenté d'ardoises, est percé de quatre baies rectangulaires. Un vestibule plafonné, où se trouve l'escalier desservant les étages du clocher, donne accès à la nef par un portail en plein-cintre à arête chanfreinée. La nef est couverte d'une fausse voûte en anse-de-panier, dont la naissance est soulignée d'une corniche moulurée ; elle est éclairée par quatre petites fenêtres ébrasées en plein-cintre et communique avec le choeur par une large arcade en plein-cintre à clef saillante et impostes moulurées. Voûté en anse-de-panier, le choeur est flanqué dans sa partie antérieure de deux chapelles latérales couvertes de voûtes d'ogives de hauteur inégale, reposant sur des culots ; éclairées par une large fenêtre en arc brisé dont le remplage semble refait, chacune est pourvue d'un hagioscope, celui de la chapelle gauche étant encadré d'un arc en accolade mouluré. Le choeur liturgique, précédé d'un emmarchement cintré, est éclairé par une fenêtre en plein-cintre ouverte dans le mur sud ; la porte de la sacristie se trouve dans le mur nord. Le mur du chevet, en pierre de taille, comporte une fenêtre murée en arc brisé, étroite et ébrasée ; il est épaulé par des contreforts jumelés en équerre ; le pignon a été surélevé. La nef et le choeur sont couverts d'un toit à longs pans, les chapelles de toits à deux pans, la sacristie d'un appentis, le clocher d'une flèche polygonale.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture (étudiée dans la base Palissy)

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM21009397 ; IM21009400 ; IM21009407 ; IM21009402 ; IM21009403 ; IM21009418 ; IM21009395 ; IM21009398 ; IM21009417 ; IM21009393 ; IM21009401 ; IM21009410 ; IM21009408 ; IM21009409 ; IM21009413 ; IM21009414 ; IM21009416 ; IM21009396 ; IM21009394 ; IM21009415 ; IM21009405 ; IM21009419 ; IM21009399 ; IM21009406 ; IM21009411 ; IM21009412

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1982

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fromaget Brigitte ; Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/7