Église paroissiale Sainte-Marguerite

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Marguerite

Titre courant

Église paroissiale Sainte-Marguerite

Localisation

Localisation

Bourgogne 21 Beurey-Bauguay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pouilly-en-Auxois

Références cadastrales

1933 D2 459

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, limite 15e siècle 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 18e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1779

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'avant-choeur date du 13e siècle, comme l'indique le style des culots, ainsi que la chapelle nord, dont la porte murée, la fenêtre en plein-cintre à arc monolithe, la niche à remplage trilobé, la corniche en quart-de-rond et les épais contreforts sont caractéristiques de cette période. L'église a été transformée à la fin du 15e siècle : charpente à engoulants de la nef, réfection de la voûte de l'avant-choeur et construction (ou agrandissement ?) du choeur. La tour du clocher pourrait avoir été construite à la même époque ou au début du 16e siècle. Des réparations ont été effectuées en 1779, date gravée sur la clef du portail ouest. La flèche du clocher, remplaçant un toit en pavillon à couverture de pierre, a été construite de 1862 à 1866, la sacristie reconstruite en 1896.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement, voûte d'ogives, voûte en berceau brisé

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis, flèche polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

Construite sur un terrain en déclivité, l'église est située dans l'enclos du cimetière ; l'élévation nord est longée par une rue. Un portail en anse-de-panier, à impostes et clef saillante, donne accès à la nef. Celle-ci est couverte d'un berceau lambrissé ; les trois entraits à engoulants et les poinçons de la charpente sont de section octogonale. Elle est éclairée à l'ouest par un oculus, au sud par une fenêtre en plein-cintre et une seconde en arc brisé à remplage ; une porte latérale à linteau sculpté d'une accolade est ouverte dans le mur nord. La travée d'avant-choeur, sous clocher, est voûtée d'ogives reposant sur des culots ; elle est flanquée de deux chapelles couvertes d'une voûte en berceau brisé transversal qui retombe, dans la chapelle nord, sur une corniche en quart-de-rond, dans la chapelle sud, sur une corniche moulurée. Le mur extérieur des chapelles est percé au nord d'une étroite fenêtre en plein-cintre à arc monolithe, au sud, d'une fenêtre en arc brisé à remplage trilobé ; dans le mur ouest de la chapelle nord, petite porte murée à linteau sculpté d'un arc en plein-cintre et dans le mur nord, à l'aplomb de la fenêtre, niche en arc brisé à remplage trilobé. Le choeur à deux travées est voûté d'ogives à huit quartiers, dont les nervures pénètrent dans des colonnes engagées ; la première travée communique, à gauche, avec la sacristie, par une porte à linteau sculpté d'une accolade. Une fenêtre en plein-cintre éclaire à droite la première travée du choeur, deux fenêtres en arc brisé à remplage la seconde travée, une baie à deux lancettes et réseau le chevet. Le choeur liturgique, dallé de carreaux de pierre noire et grise, est limité par un emmarchement à avancée cintrée. Le clocher présente des baies jumelées à arcade chanfreinée sur ses quatre faces ; il est couvert d'une flèche octogonale en ardoise. La nef, le choeur et la chapelle sud sont couverts de tuile mécanique, la chapelle nord et la sacristie, d'ardoise.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Engoulant ; tête

Description littéraire de l'iconographie

Des engoulants sont sculptés aux extrémités des entraits de la charpente de la nef. Les culots de la travée d'avant-choeur sont ornés de têtes humaines.

Commentaires d'usage régional

Charpente à engoulants

Protection

Référence aux objets conservés

IM21009108, IM21009103, IM21009104, IM21009109, IM21009115, IM21009112, IM21009114, IM21009116, IM21009105, IM21009107, IM21009110, IM21009111, IM21009113, IM21009101, IM21009102, IM21009106

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1982

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Hugonnet-Berger Claudine, Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55