Canal de navigation dit Canal de la Sauldre

Désignation

Dénomination de l'édifice

Canal de navigation

Appelation d'usage

Canal de la Sauldre

Titre courant

Canal de navigation dit Canal de la Sauldre

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Cher (18)

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur les départements 18 et 41

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Centre

Partie constituante non étudiée

Déversoir de superficie, port, aqueduc, bief

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1848, 1852, 1865, 1881

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

De 1826 à 1845, Adhémar Barré de Saint Venant (ingénieur des Ponts-et-Chaussées) étudie les possibilités d'améliorer la Sologne et la vie de ses habitants. Alors que rien ne l'appelle dans cette région, il y effectue plusieurs voyages. Il estime qu'il faut transporter de la marne, disponible en grande quantité dans les environs de Blancafort, par bateau au moyen d'un canal. En 1845, son projet intéresse une société privée, la Compagnie française d'irrigation, et Raffaole Pareto, ingénieur de la Compagnie, est chargé de finaliser les études. Pour des raisons pécuniaires, Pareto quitte la Compagnie et celle-ci est mise en liquidation à la fin de 1847. En 1848, dans le cadre de la mise en place des Ateliers Nationaux, l'Etat rachète le projet de canal aux liquidateurs de la Compagnie et 13 km sont creusés entre juillet 1848 et mai 1849, date d'arrêt du chantier (les crédits sont épuisés). Lors de son voyage en Sologne du 22 avril 1852, Louis Napoléon Bonaparte donne son accord pour la reprise des travaux et la section comprise entre Launay (commune de Blancafort) et le Coudray (Brinon-sur-Sauldre) est réalisée de 1852 à 1860. On hésite ensuite beaucoup sur l'itinéraire à donner au tracé : faut-il reprendre le tracé de 1848 ou bien faire aboutir le canal à la gare de Lamotte-Beuvron ? Cette deuxième solution est finalement retenue et la section le Coudray / Lamotte-Beuvron est livrée à la navigation en 1869. Conformément à sa raison d'être initiale, le canal est presqu'exclusivement utilisé pour le transport de la marne et lorsque la marnière de Launay s'épuise, un prolongement de la voie navigable de 3, 6 km jusqu'aux marnières de Sablonnière (Blancafort) est approuvé (16 février 1881). Cette nouvelle section est ouverte le 14 juillet 1885. L'ingénieur en chef Charles Machart dirige le chantier du canal de juillet 1848 à 1869. Il est remplacé par l'ingénieur Sainjon à partir de 1870. Après la guerre de 1914-1918, le trafic devient presqu'inexistant car l'amendement à la chaux, d'emploi plus facile que la marne, supprime l'unique raison d'être du canal. Le canal de la Sauldre est rayé de la liste des voies navigables en 1926.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, pierre, ciment

Commentaire descriptif de l'édifice

Le canal de la Sauldre s'étend sur 46, 8 kilomètres. Il comprend 22 écluses de petit gabarit (mêmes dimensions que les écluses du canal de Berry).Il traverse les communes de Lamotte-Beuvron, Nouan-le-Fuzelier et Pierrefitte-sur-Sauldre dans le département du Loir-et-Cher et Brinon-sur-Sauldre, Clémont, Argent-sur-Sauldre et Blancafort dans le département du Cher.

État de conservation (normalisé)

Désaffecté, inégal suivant les parties

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Mauret-Cribellier Valérie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de la région Centre)

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Centre-Val de Loire - Service régional de l'Inventaire - 6 rue de la Manufacture 45000 Orléans – 02.38.70.25.06

1/188
canal de navigation dit canal de la Sauldre
canal de navigation dit canal de la Sauldre
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image