Château

Désignation

Dénomination

château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 16 Champagne-Mouton

Aire d'étude

Communauté de communes du Confolentais

Canton

Champagne-Mouton

Référence cadastrale

1991 AB 185 à 213

Milieu d'implantation

en village

Historique

Datation des campagnes principales de construction

2e moitié 15e siècle, 17e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Dans son aspect actuel, le château de Champagne Mouton ne présente pas de vestiges antérieurs à la deuxième moitié du 15e siècle. Il aurait cependant été construit sur les ruines d´un château antérieur implanté sur le même site et détruit pendant la Guerre de Cent Ans. Le château de Champagne-Mouton est mentionné en 1315 dans un pouillé du diocèse de Poitiers. Le château possédait deux corps de logis, de nombreuses tours et courtines, des douves, alimentées par le ruisseau l´Argent, et un châtelet d'entrée. Les corps de logis, l´ensemble de l´enceinte, ont été construits dans la deuxième moitié du 15e siècle. Le corps de logis B est flanqué de tours du 15e siècle mais il a été remanié au 17e siècle. La grange jointive pourrait dater également du 17e siècle. Le châtelet d´entrée, de forme carrée, était situé au nord. Il était muni d´un pont-levis. Il existait encore à la fin du 19e siècle, jusque vers 1885. Le château contenait dans ses murs l´église Saint-Martin, probablement une chapelle seigneuriale à l´origine. Cette église a été détruite, probablement au 16e ou au 17e siècle et une grange, appelée grange Saint-Martin a été construite près de son emplacement. Deux statues ont été découvertes à l´emplacement de l´ancienne église. L´une se trouve dans l´église de Vieux-Ruffec, l´autre est conservée par un particulier de Champagne-Mouton. Une statuette mutilée d´un personnage, peut-être un ange adorateur, a également été découverte dans l´Argent, elle est conservée dans les locaux de la Communauté de Communes du Confolentais. Les premiers seigneurs de Champagne-Mouton ont pour ancêtre Hildebert, qui a reçu de Charles le Chauve en 876 des bénéfices en Limousin. Hildebert est la tige des vicomtes de Limoges. Aimeri Ostoifranc, cadet de Gui, vicomte de Limoges, épouse Ava, fille de Foucauld de La Roche, et fonde ainsi la lignée des vicomtes de Rochechouart, des vicomtes de Champagne-Mouton et des chevaliers de Montemboeuf. Les premiers seigneurs de Champagne-Mouton seraient Ildegaire et son fils Pierre, au 12e siècle, issus des Rochechouart et cousins des Montemboeuf. Guy VII de La Rochefoucauld, qui mourut en 1350, est mentionné dans les textes comme seigneur de Champagne-Mouton. Rien ne permet de dire comment la seigneurie est passée aux mains des La Rochefoucauld. La seigneurie a ensuite été érigée en baronnie et elle est passée aux mains de la famille de La Chambre après 1427. C´est cette famille qui a construit le château dans la deuxième moitié du 15e siècle. La famille de La Chambre est d´origine écossaise ( Chambers ou Chambray ). Ils commandaient la garde écossaise de Charles VII. Au début du 16e siècle, un arrêt du Parlement ordonna que la seigneurie fût remise au Roi, ce qui explique la présence d´un sénéchal royal à Champagne-Mouton. La baronnie est revenue en 1601 à Charles de Roye de La Rochefoucauld, fils de François III de La Rochefoucauld, tué à la Saint-Barthélémy, et de Charlotte de Roye de Roussy. La famille de La Rochefoucauld a conservé la baronnie jusqu´à la Révolution. Le seigneur de Champagne-Mouton avait droit de haute justice. La baronnie relevait du Roi par l´intermédiaire de la tour Maubergeon de Poitiers. 43 fiefs, s´étendant sur 12 paroisses, faisaient partie de la mouvance de la baronnie de Champagne-Mouton. A l´époque révolutionnaire, le château a été confisqué et il servit à l´internement de 150 prisonniers espagnols. En 1807, Madame la comtesse de Castellane a vendu le château à Monsieur Béchemilh-Chatenet.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, enduit

Matériau de la couverture

tuile creuse, tuile plate, ardoise

Parti de plan

ensemble concerté

Vaisseau et étage

étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît

Type de la couverture

toit à longs pans, toit à longs pans brisés

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2003

Crédits

© Inventaire général, © Communauté de communes du Confolentais

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ourry Yann, Debelle Jacqueline

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel