Eglise paroissiale Saint-André, Sainte-Croix

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-André ; Sainte-Croix

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-André, Sainte-Croix

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Cantal (15) ; Saignes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saignes

Références cadastrales

1827 A, 1982 A1 190

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

17e siècle, 18e siècle, 19e siècle

Auteur de l'édifice

Bonnay Louis (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Au 12e siècle construction de l'église ; l'édifice avait comme vocable saint André mais depuis le 16e siècle au moins il est sous la protection de Sainte-Croix ; en 1565, installation d'une horloge qui sera remplacée en 1832 ; les chapelles latérales auraient été construites en 1624 et 1637 mais un marché daté de 1750 a pour objet la construction de la chapelle sud sur le modèle de la chapelle nord ; en 1794 la partie haute du clocher est détruite ; en 1803 le clocher est sans doute restauré une 1ère fois, peut-être par le maçon Benoît, date portée et signature sur le mur ouest du clocher ; en 1833 le cimetière qui entourait l'église est transféré ; à la fin du 19e siècle l'église est en mauvais état : la sacristie menace ruine, des contreforts sont détruits ou mutilés, le lambris de la nef est vermoulu ; en 1896 Louis Bonnay, architecte à Brive, inspecteur des monuments historiques, dresse un projet de restauration de l'église ; en 1897 le projet modifié est approuvé ; il prévoit essentiellement : la reconstruction de la sacristie, la création sur la nef d'une voûte en brique et d'une nouvelle couverture, l'exhaussement du clocher ; le 30 mars 1898 les travaux sont adjugés à Jean Fayssaguet, entrepreneur à Molonpize, Cantal ; le 25 janvier 1900 le procès-verbal de réception des travaux est dressé par Louis Bonnay ; parmi les autres modifications apportées lors de la restauration il faut signaler sur la face est la suppression du campanile et d'un oculus et la création d'un pignon découvert surmonté d'une croix ; les pentures de la porte est proviennent de Suède et sont datées de 1904, date portée ; en 1994 le clocher est restauré, sa charpente est entièrement refaite

Description

Matériaux du gros-œuvre

Tuf volcanique, trachyte, pierre de taille, basalte, grès, moellon

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Cul-de-four, voûte en berceau

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, croupe ronde, appentis, pignon découvert, pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

L'abside, le clocher, la partie supérieure des murs gouttereaux et la face ouest sont en tuf volcanique ; pour le haut du clocher le tuf provient des flancs du puy de Saignes ; le trachyte a été employé lors des restaurations du 19e siècle notamment pour la sacristie et le sommet des murs gouttereaux (modillons et corniches) ; la partie inférieure des murs gouttereaux est en moellons ; l'abside et les 2 chapelles latérales sont voûtées en cul-de-four ; la nef et la travée droite du choeur sont voûtées en berceau ; l'abside est couverte d'une croupe ronde et le clocher d'un toit à croupes ; l'élévation ouest est terminée par un pignon découvert ; la façade ouest porte quelques signes lapidaires

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail, sculpture, sculpture (étudiée dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; Calvaire ; ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Support : une pierre taillée de la face ouest du clocher, sujet : trilobés et quadrilobes, support : pierres taillées des faces est et nord du clocher

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1921/08/17 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM15000113, IM15000108, IM15000112, IM15000107, IM15000116, IM15000111, IM15000114, IM15000118, IM15000115, IM15000117, IM15000109, IM15000106, IM15000110, IM15000187, IM15000185, IM15000188, IM15000186

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1994

Date de rédaction de la notice

1995

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Sauzade Lionel

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/50
église paroissiale Saint-André, Sainte-Croix
église paroissiale Saint-André, Sainte-Croix
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image