Phare de Beauduc (Etablissement de signalisation maritime n°1325/000)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Phare

Titre courant

Phare de Beauduc (Etablissement de signalisation maritime n°1325/000)

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur 13 Arles

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Subdivision de Marseille

Lieu-dit

Sur la pointe de Beauduc

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Jardin, logement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

Combarnous (ingénieur)

Description historique

En remplacement d'un amer en charpente érigé en 1865. Il est construit, en partie, pour améliorer la signalisation des côtes de Camargue et éviter toute confusion ente les phare de Faraman et du Planier. Une enquête diligentée à la suite du naufrage du vapeur marseillais "Pergame", le premier janvier 1898, pousse à la construction du phare. Le 18 juillet 1898, une décision ministérielle approuve les travaux. Le premier projet est élaboré en février 1900 par l'ingénieur Combarnous. Son choix est finalement assez particulier car il se porte sur une tour isolée en maçonnerie de pierre. Les logements très vastes (26 mètres de longueur) placés à l'arrière, sont composés de 7 chambres, d'une écurie, de deux magasins, de deux cuisines et d'un grand vestibule qui sépare les deux appartements. L'habitation est largement surélevée au dessus du sol (de 1, 60 m) pour placer les planchers à 3 mètres au dessus de la mer.

Description

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement

Commentaire descriptif de l'édifice

- Description architecturale : Hauteur au dessus de la mer : 27, 80 m. Taille générale : 27, 20 m. Hauteur focale : 25 m. Description : Tour légèrement tronconique élargie à la partie inférieure en maçonnerie de pierres apparentes sur soubassement cylindrique de pierre de taille. Fût terminé par une corniche. Rambarde métallique. Logements, annexes, jardin, terrain 10 000 m2. - Description technique : 1ère optique : 15 novembre 1903 : deux éclats rouges toutes les 10 secondes focale 0, 25 m de 4 panneaux au 1/4. Cuve à mercure : 1903. Combustibles : Vapeur pétrole : 1903. Electrification : 1975. Automatisation : 2000. - Etat actuel : Tour légèrement conique élargie à la partie inférieure en maçonnerie de pierres apparentes sur soubassement de pierre de taille. Lanterne BBT Ø 2 m métallique à boiserie intérieure (très mauvais état). Optique tournante focale 0, 25 m à 2 éclats groupés et 4 panneaux au 1/4 sur monture métal. Cuve à mercure Ebor 2400 BBT, Lampe 35w. Feu à 2 éclats groupés tournants 10 secondes. Portée 17 milles.

Technique du décor des immeubles par nature

Menuiserie

État de conservation (normalisé)

Inégal suivant les parties

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

La lanterne est abîmée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dreyer Francis, Fichou Jean-Christophe

Cadre de l'étude

Inventaire des phares

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

VISMER-PHARES-PACA ; VISMER-PHARES-FORME-ROND ; VISMER-PHARES-LOCA-TERRE

Phare de Beauduc (Etablissement de signalisation maritime n°1325/000)
Phare de Beauduc (Etablissement de signalisation maritime n°1325/000)
© Francis Dreyer ; © Ministère de l'équipement, Bureau des phares et balises ; © Ministère de la culture
Voir la notice image