Cathédrale Sainte-Marie-Majeure, puis église paroissiale dite la Vieille Major

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cathédrale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Marie-Majeure

Appelation d'usage

La Vieille Major

Destination actuelle de l'édifice

Église paroissiale

Titre courant

Cathédrale Sainte-Marie-Majeure, puis église paroissiale dite la Vieille Major

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Bouches-du-Rhône (13) ; Marseille

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Euroméditerranée

Lieu-dit

Joliette (la)

Références cadastrales

1977 La Joliette E 2

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

11e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cathédrale du 12e siècle ; entre le 15e et le 18e siècle, une travée est rajoutée, avec une travée transversale sur la face nord. L'actuelle église de la Major est l'ancienne cathédrale de Marseille, déclassée en église paroissiale lors de la construction de la nouvelle cathédrale et la protestation en 1853 de la Société Française pour la Conservation des Monuments a permis de conserver ce qui en restait : le choeur et une travée. Elle a été amputée de deux travées lors des travaux de construction de la nouvelle cathédrale. Elle est aujourd'hui fermée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre, coupole

Typologie de couverture

Dôme polygonal, toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

De style roman provençal très simple, elle comprend un choeur à abside, avec absidioles et des bas-côtés. Elle est voûtée en berceau, avec une coupole octogonale sur la croisée de transept et une demi-coupole sur l'abside heptagonale. Le décor de la cathédrale est composé essentiellement de l'autel de saint Lazare dans le croisillon nord du transept, qui présente une arcature jumelée de style Renaissance, une des premières manifestations de ce mouvement en France et dans la chapelle Saint Sérénus, une déposition de croix attribuée à l'atelier de della Robbia.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1840 : classé MH

Observations concernant la protection de l'édifice

Îlot 125

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Marciano Florence

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66