Église paroissiale Saint-Julien et Sainte-Basilisse

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Julien ; Sainte-Basilisse

Titre courant

Église paroissiale Saint-Julien et Sainte-Basilisse

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon ; Aude (11) ; Bram

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Aude Hérault

Canton

Fanjeaux

Références cadastrales

1810 A1 262, 1948 A1 356

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle, 1ère moitié 18e siècle, 2e moitié 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église Saint-Julien est mentionnée pour la première fois en 1210. En 1211, l'évêque de Toulouse, Foulques, donna la cure au monastère de Prouille. L'église était composée d'une nef unique de quatre travées bordée de deux chapelles latérales ouvertes dans les deux dernières travées. Au 18e siècle, l'église fut agrandie par l'adjonction de bas-côtés. Les deux chapelles latérales et la dernière travée de la nef, l'abside et le chevet furent conservés tels quels. L'église fut entièrement voûtée d'ogives. A partir de 1855, l'église fut agrandie d'une travée à l'ouest. Les contreforts furent ornés de pilastres. Un porche, une rose et deux ouvertures furent ouverts dans la nouvelle façade occidentale.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Fausse voûte d'ogives, voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est composée d'une nef de quatre travées à trois vaisseaux suivie d'une travée d'avant-choeur bordée de deux chapelles latérales voûtées d'ogives et d'une abside pentagonale voûtée d'ogives. Une tribune est établie sur la première travée de la nef. Le clocher de plan carré s'élève sur la chapelle latérale nord. Les chapiteaux de la nef sont simplement épannelés ainsi que les culots qui reçoivent les arcs doubleaux. Les contreforts à ressauts du chevet sont très saillants. Les contreforts de la nef sont démarqués de la maçonnerie par des pilastres. Un portail en plein cintre est couronné par une archivolte qui retombe sur des culots sculptés de têtes, les voussures sur des culots feuillagés peu empâtés. La façade occidentale est divisée horizontalement par deux contreforts très fins. Le portail occidental est encadré de pinacles et est surmonté d'une rose à huit lobes. Deux petites ouvertures en arc brisé ajourent les bas-côtés.

Commentaires d'usage régional

Cette église était constituée à l'origine d'une nef unique charpentée suivie d'une abside polygonale voûtée d'ogives plus étroite et plus basse,clocher sur pan carré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1932/01/09 : classé MH partiellement

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Seuls l'abside et le clocher sont classés

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (églises gothiques méridionales du bas Languedoc)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86

1/9
église
église
© Monuments Historiques
Voir la notice image