Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Jean-Baptiste

Titre courant

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon ; Aude (11) ; Laure-Minervois

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Aude Hérault

Canton

Peyriac-Minervois

Références cadastrales

1991 B1 376

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 14e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Paroisse du diocèse de Narbonne, l'église fut rattachée à l'abbaye de Caunes en 1236 et un vicaire perpétuel fut institué. L'église fut reconstruite d'un seul jet dans la 1ère moitié du 14e siècle. Deux chapelles latérales furent construites après l'achèvement de l'édifice dans le mur sud et quatre chapelles latérales dans le mur nord. Des réparations furent effectuées au 16e siècle et au 17e siècle. En 1853, le vieux clocher et le vestibule de la façade occidentale furent rasés. En 1872, la nef fut couverte d'une fausse voûte d'ogives. La première travée de la nef, inachevée, fut agrandie en direction de l'ouest et la façade occidentale fut reconstruite. Un nouveau portail fut érigé ainsi qu'une rose sous un arc en plein cintre. En 1876, les fenêtres et les vitraux du chevet furent restaurés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Fausse voûte d'ogives, voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Ce bel édifice à nef unique de cinq travées, charpentée à l'origine, est terminé par une abside à sept pans, voûtée d'ogives à huit branches. Le clocher est élevé sur la sacristie située au nord du chevet et est desservi par un escalier en vis. Les deux sacristies, voûtées d'ogives, bordent l'abside et ont été construites en même temps que l'église. Les trois fenêtres axiales du chevet sont composées de deux lancettes trilobées et d'un remplage tréflé, alors que les autres fenêtres de l'édifice sont de simples lancettes trilobées. La clef de voûte est sculptée de l'"Agnus Dei" et d'une tête sur la face latérale. Les chapiteaux de l'abside et de la nef sont sculptés de deux rangs feuillagés. Les chapelles latérales, voûtées d'ogives ont été élevées après l'achèvement de l'édifice.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale

Description de l'iconographie

Chapiteaux de la nef et de l'abside

Commentaires d'usage régional

Nef unique charpentée, abside polygonale plus étroite et plus basse

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

2006/06/07 : inscrit MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Cet édifice construit d'un seul jet est d'une grande unité stylistique. Il peut être classé dans la liste des grands édifices du gothique méridional du bas Languedoc et mériterait une protection au titre des MH.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (églises gothiques méridionales du bas Languedoc)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86