Briqueterie Léon Papy, puis Dautel, puis Dautel frères et Fontaine, puis Fontaine et Jeanlin, puis Boizard et Compagnie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Briqueterie

Appelation d'usage

Léon Papy ; Dautel ; Dautel frères et Fontaine ; Fontaine et Jeanlin ; Boizard et Compagnie

Destination actuelle de l'édifice

Remise à automobiles

Titre courant

Briqueterie Léon Papy, puis Dautel, puis Dautel frères et Fontaine, puis Fontaine et Jeanlin, puis Boizard et Compagnie

Localisation

Localisation

Grand Est ; Ardennes (08) ; Attigny ; impasse Longpré ; R.D. 983

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ardennes

Canton

Attigny

Lieu-dit

Donchère (la)

Adresse de l'édifice

Longpré (impasse) ; R.D. 983

Références cadastrales

1963 AE 01 97, 112

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Ardennes (canal des)

Partie constituante non étudiée

Cheminée d'usine ; four industriel ; logement d'ouvriers ; bureau d'entreprise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1919

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La qualité des argiles de la région d'Attigny a suscité la création d'une briqueterie par Léon Papy dès les années 1860. Avant la Première Guerre mondiale elle appartient à la famille Dautel, et venait de terminer sa rénovation lorsque le conflit éclate. En plus du marché local elle alimentait également le marché parisien. Les transports sur le site étaient assurés par un chemin de fer Decauville. La guerre rase complètement les bâtiments. La reconstruction dure trois années, de 1919 à 1922, et la société rouvre sous le nom Dautel frères et Fontaine (briques estampillées D.F.) , puis Fontaine et Jeanlin dès 1927 (briques F. J.). L'activité est saisonnière, d'avril à octobre. La nouvelle briqueterie comportait un grand four continu Hoffmann de 250 000 briques, avec 20 chambres de combustion (partiellement conservé) qui permettait une production journalière de plus de 20 000 briques (24 000 en 1937) ; ainsi qu'un distributeur cylindrique, un mouilleur mélangeur, un laminoir à cylindre, une presse à hélice Boulet, une cheminée de 40m de hauteur (conservée) , des bureaux, et des logements ouvriers. Les installations sont endommagées en mai 1940. La production est encore de 30 000 briques par jour en 1965. La société est acquise par Robert et Jean Boizard en 1964 (Boizard et Cie) , ferme provisoirement à la mort du premier en 1966, pour définitivement s'arrêter vers 1969-1970. Actuellement le site est partiellement occupé par une casse auto. La briqueterie employait 20 ouvriers dans l'entre-deux-guerres.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique ; béton ; parpaing de béton ; essentage de tôle ; enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique ; produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

La briqueterie est située à proximité immédiate du canal latéral à l'Aisne (canal des Ardennes) , en bordure de route et non loin de la gare ferroviaire d'Attigny Le site est actuellement réparti sur deux parcelles. La plus petite (actuelle casse auto) accueille ce qui devait être les anciens bureaux, en brique, avec charpente en bois et couverture en tuile mécanique. Sur la grande parcelle le volume du grand four est encore clairement lisible, mais il ne subsiste plus en élévation que vers la route où trois bouches sont visibles, bien que fort dégradées. Les autres parties ont été refaites en parpaing et essentage de tôle, le tout couvert en tuile mécanique. L'élément le plus remarquable reste la cheminée, en brique, assez bien conservée bien qu'étêtée. Les anciens logements ouvriers, enduits, sont toujours présents de l'autre côté de la rue.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté ; mauvais état

Protection et label

Eléments remarquables dans l'édifice

Four industriel

Observations concernant la protection de l'édifice

Arden Pièces Auto, impasse Long Pré, 08130 Attigny.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Decrock Bruno

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81