Moulin à farine dit Moulin Arlot, actuellement maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à farine

Appelation d'usage

Moulin Arlot

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Moulin à farine dit Moulin Arlot, actuellement maison

Localisation

Localisation

Grand Est ; Ardennes (08) ; Asfeld ; 6 rue du Moulin

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ardennes

Canton

Asfeld

Adresse de l'édifice

Moulin (rue du) 6

Références cadastrales

1957 AB 9 à 12, 15, 17, 380 à 382

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Vieux-lès-Asfeld (ruisseau de)

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, logement patronal, cour, conciergerie, écurie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 17e siècle (?), 18e siècle, 4e quart 18e siècle, 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1799

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'activité de meunerie est attestée à Asfeld depuis le 16e siècle. Cependant, des moulins ne s'installèrent à l'emplacement du moulin dit Arlot qu'à partir de 1670 et du creusement d'un canal d'amenée (aussi appelé ruisseau de Vieux-lès-Asfeld) prenant son eau dans l'Aisne ; les travaux ont été réalisés pour le comte d'Avaux (ancien nom d'Asfeld) Jean-Jacques de Mesmes. Un moulin à farine et un moulin à huile y sont construits en 1671. Les procès verbaux du 18e siècle évoquent la présence d'un réservoir aménagé en amont, maintenu par une digue ; les bâtiments sont en deux corps séparés, partie en craie et partie en charpente. Ils incorporent écuries et porcherie. La date 1799 figure sur le mur sud. Elle semble correspondre à une restauration. Le creusement du canal des Ardennes entre 1823 et 1846 bouleverse le fonctionnement des moulins. En 1855 l'administration autorise une nouvelle prise d'eau passant sous le canal ; qui sera annulée en 1876. A partir de cette date le moulin voit son activité décliner. Laissé à l'abandon après la Seconde Guerre mondiale, il est aujourd'hui réhabilité en maison. Les deux corps latéraux, l'un en pierre l'autre en bois, doivent dater du 18e siècle, voire de la fin du 17e siècle. La partie centrale (bâtiment de meunerie) date elle du 19e siècle, mais est installée sur un soubassement antérieur ; les poteaux intérieurs en fonte semblent de même époque.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, enduit partiel, calcaire, pierre de taille, grès, bois, pan de bois, essentage de planches

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

4 étages carrés

Typologie de couverture

Toit à deux pans, croupe, croupe brisée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier droit

Commentaire descriptif de l'édifice

Le moulin est situé à proximité de la gare ferroviaire. L'ensemble est constitué de trois parties juxtaposées bien distinctes. Son aspect a peu évolué depuis le 19e siècle. Le bâtiment sud, le plus petit (probable ancien logement) , est en pierre de taille de craie sur un socle en grès, avec parties refaites en brique (fenêtres de l'étage, surélévation du toit). Le bâtiment nord est le plus vaste. Il est construit en pan de bois hourdé de brique ; il est enduit côté cour et à essentage de planches côté jardin (ouest) ; ses encadrements de fenêtres sont en bois et les linteaux délardés. Le toit à pans et croupe brisés est agrémenté de lucarnes ; sa corniche est identique à celle du bâtiment sud, mais en bois. La charpente couvrant ces deux volumes, remaniée à diverses époques, est à entraits retroussés et contrefiches latérales complétés par de nombreux aisseliers avec renforts de poinçons par endroits ; le premier entrait est conforté par des poteaux en fonte creux, renforts relayés identiquement jusqu'au rez-de-chaussée. La partie centrale enfin est plus haute, elle accueillait les installations de meunerie, dont la roue (aujourd'hui disparue). Elle est bâtie en brique avec chaînages en pierre. Les bâtiments des annexes (parcelles sud) qui comportent écuries, porcheries et maison de gardien, sont pour l'essentiel en craie et pierre de taille calcaire, avec ouvertures reprises en brique.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, restauré

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Moulin ancien et bien conservé.£Propriétaire : docteur Capy Christian, 6 rue du Moulin, 08190 Asfeld.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Decrock Bruno

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81