Batterie du Cap Ferrat, de la place forte de Nice

Désignation

Dénomination de l'édifice

Batterie

Appelation d'usage

Batterie du Cap Ferrat, actuellementde la place de Nice

Titre courant

Batterie du Cap Ferrat, de la place forte de Nice

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-Maritimes (06) ; Saint-Jean-Cap-Ferrat

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Alpes-Maritimes

Canton

Villefranche-sur-Mer

Lieu-dit

Sémaphore (le)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Enceinte, fossé, caserne, casemate, poudrière, abri, ouvrage fortifié

Nom de l'édifice

Place forte de Nice

Références de l'édifice de conservation

IA06000020

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Description historique

La presqu'île du Cap Ferrat n'a cessé de prendre de l'importance stratégique. Il existe, dès le 18e siècle, des batteries de côte implantées presque au ras de l'eau sur la périphérie de la presqu'île. Le lieu est sujet à la réorganisation après le rattachement à la France en 1860. Face aux crises, la Commission de défense des côtes propose la construction d'une nouvelle batterie. La mission de celle-ci, combinée avec la batterie voisine de Montboron, consiste à protéger le mouillage de la rade de Villefranche en luttant contre les navires de ligne assaillants. Elle est construite en 1886-87. On crée alors, compte tenu de la crise de l'obus-torpille, un magasin à poudre sous roc. Vers 1895, une batterie annexe est construite à la pointe de la Gavinette par la chefferie du Génie de Nice.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, en rez-de-chaussée

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre, cul-de-four

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis, suspendu

Commentaire descriptif de l'édifice

Le plan dessine un trapèze irrégulier. L'enceinte est envellopée sur trois côtés par un fossé, flanquée à chaque saillant par un bastionnet. L'escarpe est revêtue en maçonnerie et est dotée d'un chemin de ronde formant la crête d'infanterie. L'entrée est précédée d'un pont et donne sur une cour. Celle-ci est fermée, sur le côté faisant face à l'entrée, par le bâtiment de la caserne, en rez-de-chaussée, constitué de neuf casemates accolées, et couvert d'un massif de terre. Une citerne se trouve dans le sous-sol de la caserne. La chambre du magasin à poudre sous roc est voûtée en plein cintre. L'accès se fait par un puits hémicylindrique, voûtée en cul-de-four, renfermant un escalier à vis suspendu, tournant autour de la cage d'un monte-charge. La crête d'artillerie est occupée par six plateformes. Les traverses-abris sont des bâtiments rectangulaires. Les maçonneries consistent en des lits de moellons équarris de calcaire.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Truttmann Philippe, Faure-Vincent David

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique régionale (architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur)

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66

1/30
batterie du Cap Ferrat
batterie du Cap Ferrat
© Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Voir la notice image